Tous les articles par Sandy Gillet

True Grit : Rooster Cogburn dit le Shérif

Paru en 1968, le roman True Grit signé Charles Portis devint instantanément un classique et un best seller. Et c’est donc très rapidement qu’Hollywood s’y intéressa avec dans la foulée un film au titre éponyme et traduit chez nous en un 100 dollars pour un shérif pas très heureux mais ultra mémorisable. Il reste aujourd’hui comme le symbole d’un western d’arrière garde forcément sur le déclin et porté par celui qui symbolisa le genre à lui tout seul : John Wayne qui obtint d’ailleurs ici son unique Oscar pour sa prestation du vieux Marshall alcoolique et bourru, Rooster Cogburn.

Continuer la lecture de True Grit : Rooster Cogburn dit le Shérif

Les dimanches de ville d’Avray : Un blu-ray à la beauté évanescente

Voilà un film français peu connu en nos contrées mais à la réputation bien établie aux États-Unis où il reçu d’ailleurs en 1963 l’Oscar du meilleur film étranger. Une récompense qui prolongeait un accueil et des critiques dithyrambiques à l’issue de sa première projection new-yorkaise alors que dans le même temps à Paris, les jeunes turcs des Cahiers du Cinéma passaient leur chemin. Pour autant, Les dimanches de ville d’Avray attira près d’un million et de demi de spectateurs dans les salles françaises à l’issue de quoi le film signé Serge Bourguignon tomba dans un oubli relatif que la ressortie au cinéma en avril 2010 et maintenant en DVD et Blu-ray permet de gommer.

Continuer la lecture de Les dimanches de ville d’Avray : Un blu-ray à la beauté évanescente

Polisse : Le Bal L.627

Maïwenn est un drôle d’oiseau et son nouveau film (le troisième en tant que réalisatrice) lui permet de faire un peu plus son nid au sein de la « formidable fratrie » qu’est le cinéma français. Et celui-ci le lui rend bien puisque l’une de ses marques formelles de fabrique c’est bien la pléiade d’acteurs et d’actrices qui les traverse façon choral kaléidoscopique. Polisse encore plus que Le Bal des actrices d’ailleurs qui souffrait au demeurant d’un récit bien trop éclaté pour mettre suffisamment en valeur tous les personnages. En prenant ici pour cadre la BPM (Brigade de Protection des Mineurs), la réalisatrice s’astreint du coup à une unité de lieux qui lui permet donc de donner franchement la parole à chacun.

Continuer la lecture de Polisse : Le Bal L.627

The Go-Go Boys : La fabuleuse histoire de la Cannon vue de l’intérieur

Présenté pour la première fois en 2014 au Festival de Cannes au sein de la sélection « Cannes Classics » où il fut acquis dans la foulée pour le territoire français, The Go-Go Boys n’aura donc pas tardé à trouver le chemin des salles françaises. C’est dire si Paradis Film, son distributeur, y croit. Et il a raison tant ce documentaire retraçant l’histoire de la Cannon est une merveille de storytelling.

Continuer la lecture de The Go-Go Boys : La fabuleuse histoire de la Cannon vue de l’intérieur

Magic in the moonlight : Une (nouvelle) carte postale signée Woody Allen

Il faut croire que Blue Jasmine fut une parenthèse enchantée, un soufflé vite retombé chez un cinéaste dont la retraite dorée se fait malheureusement de plus en plus sentir. Pour autant, Magic in the moonlight n’est pas la catastrophe Minuit à Paris et sa suite To Rome with love, ni même la friandise qui colle un peu trop aux dents que furent Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu ou Vicky Cristina Barcelona. On est plus ici dans un pot pourri d’auto-citations nostalgiques et paresseuses magnifiquement enluminées par un certain Darius Khonji dont c’est ici la quatrième collaboration avec le réalisateur.

Continuer la lecture de Magic in the moonlight : Une (nouvelle) carte postale signée Woody Allen