Tous les articles par Sandy Gillet

Coin de Mire Cinéma – Vague 2

Alors vous allez me dire mais elle est où la « Vague 1 ». Et nous on aurait alors envie de vous répondre : DTC ! Oui on sait c’est nul mais mes enfants adorent. Ah si quand même, on peut vous renvoyer sur cette belle chronique du René Clair ici (issu de la première vague, oui Monsieur, où l’on parle en détail du concept dit de « La Séance », intitulé au demeurant de cette collection) mais aussi sur cette vidéo dite unboxing aux 705 vues à date dont 692 proviennent de l’auteur de ces lignes.
Comme quoi, on avait un peu bossé quand même. Et puis comme Coin de Mire Cinéma, ce nouvel éditeur mû essentiellement par la passion et un portefeuille de mécène bien ventru, nous a (encore) à la bonne (ils sont en effet peu nombreux dans le métier) et qu’il a eu l’excellente idée de nous envoyer cette deuxième vague de titres bourrée de cochoncetés des plus recommandables, on s’est tout naturellement dit qu’il fallait honorer cette confiance et accessoirement virer, au moins provisoirement, le T de l’acronyme plus haut (vous l’avez ?) afin de retomber sur nos pattes.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 2

Fiche film : Portrait de la jeune fille en feu

Portrait de la jeune fille en feu a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2019 où il a reçu le Prix du scénario. Il s’agit de la première sélection en compétition officielle de la réalisatrice Céline Sciamma. La cinéaste avait présenté son premier long métrage, Naissance des pieuvres, à Un Certain Regard, et son 3ème film, Bande de filles, avait fait l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs en 2014.

Le rôle d’Héloïse est pensé pour Adèle Haenel, qui avait déjà collaboré avec Céline Sciamma sur Naissance des pieuvres.

À part deux moments musicaux qui interviennent dans le récit, le film n’a pas de musique. Céline Sciamma avait l’idée de faire le film sans musique dès l’écriture du projet.

Continuer la lecture de Fiche film : Portrait de la jeune fille en feu

Fiche film : Un jour de pluie à New York

Un jour de pluie à New York devait être distribué en 2018 aux États-Unis mais sa sortie a été annulée en raison de plusieurs accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de Woody Allen.

Certains acteurs ont déclaré ne plus vouloir travailler avec Woody Allen suite aux accusations d’agressions sexuelles qui sont portées par sa fille Dylan Farrow. Rebecca Hall et Timothée Chalamet ont partagé leur regret d’avoir tourné dans Un jour de pluie à New York et ont reversé leur salaire à l’association Time’s Up, destinée notamment à venir en aide aux personnes victimes d’agressions / harcèlements sexuels.

Continuer la lecture de Fiche film : Un jour de pluie à New York

Un jour de pluie à New York – Éternel Woody

Le nouveau Woody Allen s’impose telle une évidence doublée d’une reconnaissance non feinte. C’est que Wonder Wheel, son précédent long, nous avait laissé pour le moins dubitatif confirmant la tendance récente chez le  cinéaste new-yorkais à soumettre sa filmo à une sorte de diktat s’apparentant au sac et ressac d’une inspiration qui se cherche de plus en plus. Au fond du seau dans Wonder Wheel, elle redevient pétillante pour ne pas dire aérienne dans Un jour de pluie à New York rappelant même par un délicieux effet miroir, le chef-d’œuvre absolu que reste son Manhattan.

Continuer la lecture de Un jour de pluie à New York – Éternel Woody

Fiche film : Ad Astra

Le titre du film, Ad Astra, signifie « vers les étoiles » en latin et constitue un raccourcis de la formule « Ad Astra per Aspera » (« vers les étoiles, à travers la difficulté »).

Si James Gray est davantage connu pour ses films de gangsters (Little Odessa, The Yards, La Nuit nous appartient) et ses drames (Two Lovers, The Immigrant), Ad Astra marque les premiers pas du metteur en scène dans l’univers de la science-fiction.

Continuer la lecture de Fiche film : Ad Astra