Archives de catégorie : Tests Blu-ray / DVD

Coffret Blu-ray – Ozu en 20 films : Printemps tardif (1949)

Printemps tardif apparaît donc au sein de ce deuxième Blu-ray sur les 11 que comporte le coffret Ozu édité par Carlotta. Il a bénéficié d’une nouvelle restauration 4K en 2015 effectuée par la Shochiku au Japon et Cineric à New-York à partir des meilleures sources disponibles (interpositifs, copie 35mm mais pas le négatif original considéré comme perdu). On le sait, les pays asiatiques ne se sont mis que très récemment à développer des politiques de conservation de leurs films de patrimoine. Et le Japon n’a jamais été le poisson pilote de la région en la matière. Mais depuis une bonne dizaine d’années, les choses changent et aujourd’hui la possibilité de découvrir ainsi ce premier film dit « de la maturité » de Yasujirō Ozu ne peut qu’enchanter les sens et tous les amoureux de son cinéma. En guise de « complément de programme », l’éditeur a inséré Où sont les rêves de jeunesse ?, un film muet de 1932 déjà présent au sein du coffret DVD Vol 1 datant de 2006 et Amis de combat, un fragment de 14 minutes conservé d’un plus long métrage perdu réalisé en 1929 totalement inédit en vidéo chez nous – SG

Continuer la lecture de Coffret Blu-ray – Ozu en 20 films : Printemps tardif (1949)

Coffret Blu-ray – Ozu en 20 films : Le Fils unique (1936)

Le premier Blu-ray du coffret Ozu édité par Carlotta en novembre 2019 s’ouvre sur Le Fils unique déjà paru chez le même éditeur en 2013. Vu qu’à l’époque on était passé à côté, on se dit que c’est l’occasion de nous rattraper envers un titre qui aborde déjà bien des thèmes essentiels de la filmo encore en devenir du maître japonais et une galette aux spécificités techniques qui n’ont pas bougées d’un poil.

Continuer la lecture de Coffret Blu-ray – Ozu en 20 films : Le Fils unique (1936)

Elephant Man en Blu-ray issu de la nouvelle restauration 4K

Elephant Man est tout simplement le premier film de David Lynch a avoir les honneurs d’une sortie en Blu-ray 4K UHD. Mais on va réfréner un tantinet votre enthousiasme car nous n’allons pas en parler ici. Un papier spécifique devrait voir le jour sur le sujet dans les prochains jours / mois / siècles (rayez les deux premières mentions). Mais nous allons quand même vous causer de cette restauration 4K qui a servie comme nouveau master puisque le Blu-ray présent au sein de cette édition en a aussi profité. StudioCanal a eu comme souvent maintenant la super bonne idée de ne pas nous refourguer le Blu-ray édité en 2009 comme beaucoup d’éditeurs aiment à le faire pour des films de catalogue quand ils ressortent en Ultra Haute Définition.

Nous avons même droit à des bonus inédits qui viennent se rajouter à ceux déjà nombreux présents au sein de l’édition de 2009. De quoi définitivement nous motiver tout en profitant de cette occasion pour vous causer un peu dans le poste de ce deuxième long de Lynch qui est la fois une commande et une œuvre très personnelle. Elephant Man s’inscrit en effet dans le prolongement d’Eraserhead qui reste encore aujourd’hui une expérience de cinéma proche de l’Art absolu. À eux deux, ils signent l’acte de naissance d’un cinéaste qui n’a eu de cesse depuis de marquer son temps.

Continuer la lecture de Elephant Man en Blu-ray issu de la nouvelle restauration 4K

Coin de Mire Cinéma – Vague 4

C’est déjà l’heure de la vague 4 chez Coin de Mire Cinéma alors que l’on est persuadé que même avec le confinement vous n’êtes pas encore venus à bout des titres de la vague 2 et 3 (cherchez pas, y a pas de vague 1 sur DC). Qu’à cela ne tienne, vous avez encore un peu de temps avant de vous ébrouer à la rencontre des multiples dangers de la vie en mode déconfinement pour lire ce copieux papier pour lequel le relecteur avant publication doit certainement nous maudire en découvrant ces premières lignes. Oui parce que à DC on a des relecteurs dont la spécificité est de laisser passer des coquilles et autres belles fôtes dortografes.

Mais si vous n’êtes pas bégueules, laissez vous porter par cette nouvelle fournée concoctée par Coin de Mire Cinéma, cet éditeur nouvellement arrivé dans le « game » de la vidéo physique qui se propose de revisiter ce cinéma de papa vilipendé à l’envi par les jeunes turcs des Cahiers du Cinéma et fer de lance de La Nouvelle Vague alors naissante. Encore qu’ici, on change un tantinet son fusil d’épaule avec l’apparition de Clouzot que l’on aurait bien du mal à associer aux films de Denys de La Patellière, Henri Decoin et Jean Delannoy. D’autant que ce n’est pas un mais bien à deux films du réalisateur du Corbeau ou du Salaire de la peur auxquels on a droit. Et que dire de Georges Lautner où là aussi c’est une première chez Coin de Mire Cinéma avec une nouvelle fois deux films d’un coup d’un seul du réalisateur des Tontons flingueurs. En fait cette nouvelle fournée n’affiche que des premières puisque ni Marcel Carné, ni Edouard Molinaro n’avaient eu jusqu’ici les honneurs d’un luxueux Digibook Blu-ray + DVD + Livret au sein de la collection La Séance. C’est donc chose faite. On vous laisse en bonnes compagnies.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 4

Les Patriotes de Eric Rochant enfin en Blu-ray chez Gaumont

En juin 1994 sortait sur les écrans ce qui sera l’un des plus gros flops du cinéma hexagonal (321 489 entrées pour un budget actualisé de 35M d’euros – 72M de francs de l’époque) fauchant en plein vol la filmographie naissante d’un cinéaste ambitieux déjà auréolé d’un César pour Un monde sans pitié, son premier long en forme d’OFNI générationnel. Le cinéma d’Eric Rochant ne sera en effet plus jamais le même après Les Patriotes. Le ressort était cassé. Les films qui ont suivis en témoignent (à l’exception du jouissif Total Western). Mais l’homme n’a jamais baissé les bras et s’est encore moins lamenté sur son sort. Il le martèle d’ailleurs à la fin du super doc présent en bonus de ce Blu-ray. Tourné en 2004 et déjà présent sur le DVD collector paru en 2005, Rochant a le recul pour constater que sa carrière n’a pas pris la tournure qu’il espérait sans pour autant penser qu’il a laissé passer sa chance. Il faut croire que l’actuel showrunner du Bureau de légendes avait mille fois raisons. Et de nous demander finalement si Les Patriotes ne serait pas l’épisode pilote de cette série unanimement adoubée. Éléments de réponse avec ce Blu-ray que l’on n’espérait plus.

Continuer la lecture de Les Patriotes de Eric Rochant enfin en Blu-ray chez Gaumont