Archives de catégorie : Fiches Films

1917 : Fiche film

« La première fois que j’ai compris la réalité de la guerre, c’est quand mon grand-père m’a raconté son expérience de la Première Guerre mondiale. Le film ne relate pas l’histoire de mon grand-père, mais s’attache plutôt à évoquer son esprit – ce que ces hommes ont subi, leurs sacrifices, et leur foi en quelque chose qui les dépassait. Nos deux protagonistes doivent participer à une mission périlleuse les conduisant à passer en territoire ennemi afin de livrer un message vital et de sauver ainsi 1600 soldats : notre caméra ne les lâche jamais. Je voulais m’attacher à chacun de leurs pas et sentir leur souffle, et mon chef-opérateur Roger Deakins et moi-même avons discuté de notre envie de tourner 1917 de la manière la plus immersive possible. Nous avons conçu le film pour projeter le spectateur dans ce que nos deux jeunes héros ont vécu. C’est le projet le plus enthousiasmant de ma carrière. » Sam Mendes

1917 n’a pas été filmé en un seul plan-séquence, mais en plusieurs longues prises qui ont ensuite été montées ensemble pour donner l’impression d’une seule et unique scène. Sam Mendes avait employé un procédé similaire pour la scène d’ouverture de Spectre, mais le fait d’utiliser ce dispositif pour un film tout entier était une expérience nouvelle pour lui.

Continuer la lecture de 1917 : Fiche film

Fiche film : Underwater

Le tournage d’Underwater s’est déroulé au printemps 2017. Il s’est écoulé presque 3 ans entre la fin des prises de vues et la sortie du film en janvier 2020. Le rachat de la Fox par Disney est la cause de ce retard.

Underwater est le 3ème long-métrage de William Eubank qui continue d’explorer le genre SF après Space Time L’ultime odyssée et The Signal.

Continuer la lecture de Fiche film : Underwater

Fiche film : La Chevauchée fantastique

C’est avec La Chevauchée fantastique que John Wayne devient une vedette, même s’il a déjà tourné dans La Piste des Géants, de Raoul Walsh. L’acteur avait auparavant fait des apparitions dans huit films de John Ford. Après La Chevauchée fantastique, il tournera douze autres films avec Ford, parmi lesquels Rio Grande ou L’homme qui tua Liberty Valance.

La Chevauchée fantastique a obtenu sept nominations aux Oscars en 1940, dont celle de meilleur réalisateur, mais il n’a obtenu que deux statuettes, pour le second rôle Thomas Mitchell, et pour la musique. Cette année-là, le grand gagnant est Autant en emporte le vent.

John Ford fait d’abord appel à David O. Selznick, qui est à la tête de la puissante 20th Century Fox, pour produire son film. Mais celui-ci n’est guère intéressé tout occupé qu’il est sur Autant en emporte le vent, à moins d’engager Gary Cooper et Marlene Dietrich, ce que Ford refuse. Le film sera finalement produit par Walter Wanger.

En 1938, John Ford cherche un décor naturel pour tourner son nouveau western. Il choisit la Monument Valley, qui se trouve à la frontière de l’Arizona et de l’Utah. Après La Chevauchée fantastique, Ford y tournera d’autres chefs-d’œuvre, notamment Rio Grande ou La Prisonnière du désert, contribuant à rendre mythique ce site désertique qui appartient aux Indiens Navajos.

Continuer la lecture de Fiche film : La Chevauchée fantastique

Fiche film : Play

Pour Play, son troisième long, le réalisateur Anthony Marciano a eu envie de se replonger dans les souvenirs qui ont marqué ces 25 dernières années. Étant né en 1979, il a grandi dans un monde où le téléphone portable et internet n’existaient pas.

Pour donner de la véracité au propos, la ressemblance entre les acteurs qui incarnent les mêmes personnages à des âges différents était primordiale. En ce sens, le casting était la partie la plus longue du projet car il fallait retrouver les quatre mêmes copains à trois moments différents de leur vie.

Après six mois d’essais caméra (contrairement à quelques jours sur un tournage normal), l’équipe du film a trouvé une combinaison de caméras et de passages sur bande qui permettait à la fois d’avoir un contrôle sur ce qui était tourné et d’obtenir un résultat strictement similaire aux caméscopes des années 90-2000. Pour les époques suivantes, il a été plus facile de simuler des images de caméscope HD ou d’iPhone. Le montage son a aussi représenté un gros travail, car Anthony Marciano voulait qu’il y ait des mots qu’on n’entende pas, un bus qui passe à un moment important et qu’on manque des choses… Comme dans de vrais rushes.

Continuer la lecture de Fiche film : Play

Fiche film : Une vie cachée

Une vie cachée relate le destin de Franz Jägerstätter, fermier autrichien qui refusa de prêter allégeance à Hitler. En août 1943, il a été exécuté dans un garage à la prison Brandenburg de Berlin. Le film s’appuie sur sa correspondance avec sa femme Franziska recueillie par Erna Putz et publiée en anglais par Orbis Books. C’est grâce aux recherches du pacifiste américain Gordon Zahn, qui visita le village où vivait Jägerstätter dans les années 1970, que cette histoire est sortie de l’oubli.

Le tournage a duré huit semaines entre juillet et août 2016. La production a passé 24 jours dans le Sud-Tyrol, une province d’Italie, puis s’est rendue en Autriche où elle a tourné pendant quelques jours à St Radegund même, le village où vivaient les Jägerstätter. Pour les scènes de prison, la production a passé les 14 derniers jours entre Zittau et Berlin.

Pour reconstituer les décors et les lieux fréquentés par Franz Jägerstätter de son vivant, le chef-décorateur Sebastian Krawinkel a parcouru les lettres et les archives disponibles. Certains sites ont été repérés avec un an d’avance pour pouvoir les filmer à la bonne saison. La production a investi des églises, des cathédrales, d’authentiques fermes d’élevage, de véritables prisons, dont Hoheneck, l’établissement pénitentiaire de la Stasi, et le Kammergericht, palais de justice où de nombreux opposants au régime nazi furent condamnés à mort. Elle a même pu tourner dans des intérieurs de la maison des Jägerstätter, devenue un lieu de pèlerinage au fil des années.

Continuer la lecture de Fiche film : Une vie cachée