FURY-Brad Pitt

Box office France du 22 au 28 octobre 2014 : Le labyrinthe de Manolo

Avec 5 526 313 entrées au compteur, cette semaine s’affiche comme le quatrième meilleur pedigree hebdo de l’année. Au passage, 2014 fait pour l’instant 12% de mieux que 2013 avec 159 307 684 entrées contre 142 189 183 entrées à la même période. Mais le plus significatif est de comparer ce chiffre avec 2011 qui enregistrait au même moment  152 373 772 entrées. Pourquoi 2011 ? Tout simplement parce que le cumul de cette année là est monté à 215 051 182 entrées, la meilleure marque au box office France depuis 1967 et  ses 234 millions d’entrées.

Box-office-France-du-22-au-28-octobre-2014-

Et la fin d’année s’annonce dense en terme d’aspirateur à entrées. Au hasard on a le troisième volet du Hobbit, l’avant dernier épisode de la saga Hunger Games (si Metro assure), Interstellar, Astérix – Le domaine des Dieux, La French, Exodus… De quoi voir venir avec sérénité la barre des 200 millions minimum.

En attendant ce ne sont pas les nouveautés qui ont fait la loi cette semaine mais bien les films en continuation avec la prise de pouvoir du Labyrinthe qui ne perd que 2% de ses spectateurs sans que pour autant le nombre de copies augmente. Suffisamment rare pour être souligné. Dans le même temps le film de Wes Ball s’arroge la meilleure moyenne par copie de la semaine. Bref il s’agit bien là du hit des vacances.

Juste derrière avec quasiment le même total d’entrées en deux semaines mais avec 237 copies de plus, on trouve Samba. Le film de Toledano / Nakache ne démérite pas, bien au contraire, mais on attend de voir tout de même sur la longueur. Au delà de 3.5 millions d’entrées, on pourra dire que le pari sera définitivement gagné.

Même topo chez les Tortues Ninja qui profitent donc à plein des vacances scolaires pour se maintenir et péter la barre du million. Pas certain que la semaine prochaine soit du même acabit mais bon chez Paramount on doit pousser un ouf de soulagement.

Quant à Gone Girl, elle poursuit gaillardement sa route ne perdant elle aussi que 12% de ses spectateurs mais en troisième semaine et en gardant le même nombre de copies depuis le début, ce qui est encore plus méritoire et vient contredire mon affirmation plus haut sur la rareté de la chose.

Par contre chez Annabelle, on semble avoir fait le plein alors même que le film est distribué sur 25 copies de plus par rapport à sa première semaine d’exploitation. Ben alors, vous foutez quoi les djeunes ?

Et puis il y a tout de même des nouveautés. Une flopée même.

Le Woody Allen d’abord dont on sait déjà qu’il fera moins bien que Blue Jasmine puisque celui-ci affichait déjà en première semaine 494 375 entrées sur 301 copies. Pas certain d’ailleurs que Magic in the moonlight atteigne même le million d’entrées quand son prédécesseur tirait sa révérence à 1 454 894  entrées.  La deuxième semaine sera cruciale.

Juste en dessous on trouve Fury avec en têtes de gondole  Brad Pitt, Shia Labeouf, venus faire le show dans le monde entier pour promouvoir le nouveau film signé David Ayer. Si Fury sera indéniablement la meilleure performance française (et certainement internationale) en date de son réal, pas certain que cela contente plus que cela les huiles françaises de chez Sony. Peut-être que sortir un film de guerre pendant les vacances où la connotation famille est très importante ne fut pas la meilleure des idées même si l’on peut comprendre la logique recherchée de contre-programmation. Après, niveau mondial, le film ne perdra pas d’argent mais avec un budget annoncé à 68 millions de dollars auquel il faut rajouter les coûts de la campagne promo (minimum 50% du budget, soit ici 34 millions) pour un retour sur investissement à date de 100 millions, on a dû certainement sortir la calculette plus d’une fois pour se rassurer.

Les trois autres nouveautés viennent brouiller l’affirmation qu’en période de vacances scolaires il faut forcément privilégier les films à découvrir en famille pour être assuré d’un retour sur entrées béton. Il faut dire aussi que Le Grimoire d’Arkhandias (pardon ?) et On a marché sur Bangkok (au secours !) ne donnent franchement pas envie d’en savoir plus après visionnage des bandes-annonces et découverte des affiches.

Enfin, La légende de Manolo qui n’apparaît qu’à la dixième place peut dans l’absolu prêter le flanc à la déception. Film pour adultes cinéphiles fans de l’univers de Guillermo Del Toro ou animation destinée principalement aux enfants ? Pour la Fox il fallait choisir ou pas dans sa façon de communiquer et ne surtout pas rester le cul entre deux chaises comme c’est souvent le cas quand il s’agit de films d’animation où il faut attirer dans les salles l’enfant et les parents. Impossible en effet de faire le grand écart habituel en la matière compte tenu des thématiques traitées (la mort surtout) et de l’imagerie morbide qui en découle. Sans compter que le film de Gutierez ne se plie pas aux canons du genre en ne s’autorisant par exemple aucun personnage accessoire censé faire plaisir aux enfants. Le film trace sa route, étoffe sa démonstration au sein d’un graphisme assez osé pour ne pas dire à rebrousse-poil. Fox a finalement opté pour une campagne sans aspérité lui permettant d’attirer près de 200 000 spectateurs dès la première semaine. Ce n’est pas énorme mais certainement suffisant pour un distributeur qui va pouvoir se targuer d’un 450/500 000 entrées au total.

Hors classement on trouve Bande de filles qui a bénéficié d’un tapage médiatique assez large lui permettant d’arracher une très belle 13ème place (140 723 entrées sur 164 copies). À comparer aux 82 344 entrées sur 183 copies du Juge avec Iron « Robert Downey Jr » Man.

Sources : CBO

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *