The Walk

Box Office France du 26 octobre au 03 novembre 2015 : Walking Dead

On s’était quitté sur le dernier week-end complet d’octobre avec le constat d’un box office en plein renouveau bien aidé il est vrai par des vacances scolaires qui ont jouées à plein leur rôle d’aspirateur à spectateurs. La semaine du 21 au 26 octobre s’est ainsi achevée sur un cumul à 6 284 899 entrées, soit la deuxième meilleure marque de l’année à date. Tout à fait logiquement, les sept jours suivants devaient marquer un ressac. Avec 4 606 310 entrées au total, c’est en effet le cas mais il s’agit là tout de même d’un résultat hebdomadaire plus qu’honorable. Merci Kev Adams (ou pas). 

Box office - Top-10 hebdo France du 21 au 27 octobre 2015Top-10 hebdo France du 21 au 27 octobre 2015

Box office - Top-10 hebdo France du 28 octobre au 03 novembre 2015Top-10 hebdo France du 28 octobre au 03 novembre 2015

 3 557 127 entrées. C’est en effet le chiffre impressionnant généré par Les Nouvelles aventures d’Aladin en seulement trois semaines. Ce qui positionne déjà le premier film d’Arthur Benzaquen à la 7ème place des meilleures entrées 2015 et le premier film français devant… Les Profs 2 (3 460 699 entrée) avec Kev Adams donc. On ne va pas épiloguer ici sur le bon goût de la masse. C’est un débat sans fin. Le box office de tous les temps est jonché de cadavres cinématographiques français à plusieurs millions d’entrées. C’est ainsi et tant mieux finalement car cela remet de l’argent dans le système via ne serait-ce que le CNC qui pourra on l’espère ainsi aider des films artistiquement plus ambitieux.

Du côté de Scott et de son Seul sur Mars, si niveau retours critiques ce ne fut pas l’éclate totale, la Fox a tout de même remporté son pari d’emmener le film dans les mêmes eaux que Robin des bois qui cumule à 2 385 387 entrées. Ce que le botaniste Matt Damon devrait au moins titiller en fin de carrière. Une jolie perf quand on sait que le dernier film dans la filmo du papa d’Alien et de Blade Runner à avoir dépassé les 2M d’entrées auparavant fut Hannibal en 2001 (2 579 878 entrées).

Pour Pan, les choses sont plus compliquées. Le film de Joe Wright semble en effet suivre la même courbe dépressionnaire que dans son pays d’origine où il s’est pris un véritable bouillon (31M de dollars de recette pour un budget annoncé à 150M de dollars sans les frais marketing). Moins de 600 000 entrées en deux semaines sur près de 500 copies et un horizon à 750 000 entrées max, on ne peut pas dire que la marché français lui a donné plus de chances. Warner France a fait ce qu’il a pu et il n’est pas dit que Disney aurait fait mieux.

Autre nouveauté d’il y a 15 jours, Mon roi ne réitérera pas l’exploit à plus de 2M d’entrées de Polisse. C’était de toute façon prévisible même si le nouveau film de Maïwenn est distribué sur sensiblement le même nombre de copies. Le sujet est moins porteur, la critique moins dithyrambique (ce qui pour ce genre de film peut en effet en calmer plus d’un) et la com centrée sur Maïwen forcément moins sexy. Il n’en reste pas moins que Mon roi peut sereinement envisager les 650/700 000 entrées ce qui en fera son deuxième plus gros succès dans la filmo d’une réalisatrice qui ne laisse de toute façon pas insensible. On va dire tant mieux. Oui, oui !

S’agissant des sorties de la semaine dernière on va vite passer sur Lolo qui ne sera finalement pas le La Famille Bélier de 2015. Certes réaliser près de 450 000 entrées en 7 jours sur 506 copies est une réussite honorable. Mais honorable seulement. Les 100 000 entrées générées sur la seule journée de mercredi n’auront donc pas eu de suite. Quant au Dernier chasseur de sorcières, s’il ne laissera pas un souvenir impérissable, il bénéficie toutefois du joli savoir faire de SND qui arrive à générer une moyenne de spectateurs par copie proche du millier lui assurant un cumul à plus de 500 000 entrées. Bien joué.

En fait, c’est au-delà du top 10 que des choses intéressantes se trament. Chez Sony par exemple qui voit son The Walk – Rêver plus haut, film monte en l’air s’il en est, se ramasser lamentablement avec à peine 97 261 entrées sur 463 copies (Sic !). On a connu Zemeckis plus fringuant. Du côté de la rue du Colisée où on s’est véritablement décarcassé sur cette sortie, on doit se dire dans les couloirs que vite vite 007 Spectre pour oublier tout ça.

Juste derrière, à la 13ème place, on trouve The Lobster, prix du jury au dernier festival de Cannes, qui réalise 91 237 entrées sur 91 copies lui octroyant une convaincante moyenne de 724 spectateurs par copie. Il s’agit du troisième film du grec Yorgos Lanthimos à être exploité en France et il est déjà son plus gros succès. On ne peut que s’en réjouir et dorénavant lui souhaiter une carrière au long cours.

On s’en voudrait aussi de ne pas mentionner le début prometteur de Notre Petite sœur qui en 7 jours réunit 48 106 spectateurs sur 82 copies pour une moyenne de 587 entrées par copie. Très clairement le réalisateur japonais Kore-eda ne reproduira pas les 394 498 entrées de Tel père, tel fils, son précédent film, mais il devrait toutefois dépasser la barre fatidique des 100 000 entrées ce qui devrait coïncider avec les espoirs mis en lui par Le Pacte, son distributeur.

Enfin, terminons sur Regression. Le film d’Alejandro Amenábar distribué par Metropolitan rassemble 88 390 spectateurs (dont votre serviteur et son sidekick Stef) sur 160 copies. Ce qui lui permet d’entrevoir les portes des 150 000 entrées cumulées max. Si l’on met de côté Tesis et Ouvre les yeux, ce sera pour le réalisateur d’origine chilienne son plus mauvais score en France. Nous après on dit ça, mais on dit rien en fait…

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + quatorze =