Joy

Box office France du 23 décembre 2015 au 03 janvier 2016 : Old Joy

Voici un box office à cheval sur deux années qui en profite pour délivrer déjà quelques vérités. La première est que SW7 est bien le plus gros succès de 2015. Avec 6 803 351 entrées au 29 décembre, il devance donc Les Minions qui avait cumulé 6 401 791 spectateurs la plupart en culotte courte. Mais la folle course de la Force maintenant bien réveillée ne s’arrête pas là puisqu’au dimanche 3 janvier on en était à 8 344 997 entrées. Autant dire que le clip nostalgico-régressif signé J.J. Abrams a dorénavant en ligne de mire les 12M d’entrées bien tassées même s’il est évident que la fin des vacances devrait opérer une saignée dans le nombre de spectateurs faisant la queue à l’entrée des cinémas dès la semaine prochaine.

Box-office France du 23 au 29 décembre 2015Box-office France du 23 au 29 décembre 2015

Box-office Week-end France du 30 décembre 2015 au 03 janvier 2016Box-office Week-end France du 30 décembre 2015 au 03 janvier 2016

Quoi qu’il en soit, SW7 est déjà le plus gros succès de la franchise bien loin devant les 7 303 131 entrées de La Menace fantôme sorti en 1999. Et après ? Et bien après on va donc en bouffer du Star Wars avec un rétroplanning jusqu’en 2130 et un nouveau film tous les ans. Faut-il s’en réjouir ? Pas Georges Lucas en tout cas qui, même s’il s’est rétracté depuis, a comparé Disney à un esclavagiste blanc (Sic !) regrettant à demi-mot d’avoir vendu ses « enfants » au grand Satan. Il sera facile de lui donner tort d’autant que le bonhomme a empoché 4 milliard de dollars au passage. Et puis n’est-il point l’homme qui a érigé le merchandising au rang d’institution reine aux States ?  Lui qui disait pourtant en 77 dans une interview donnée à Michel Ciment et Robert Benayoun dans le magazine Positif : « Star Wars n’est pas vraiment ce que je VEUX faire, c’est un film que je me DEVAIS de faire pour connaître cette expérience et pour savoir si l’occasion se représenterait que je serais capable de diriger un « grand » film. (…) Comme cinéaste, je veux revenir au non commercial, à l’expérimental, et ça, je veux le faire moi-même même si ça n’est jamais montré nulle part. (…) » Cochon qui s’en dédit.

Du côté de la planète Terre et plus précisément en France, les autres films en continuation font mieux que résister à la déferlante intergalactique en ne perdant que très peu de spectateurs d’une semaine sur l’autre, voire en en glanant même quelques uns supplémentaires. Ce qui donne à dimanche soir des évolutions plus que positives pour des titres comme Babysitting 2 qui fait déjà oublier les 2 358 733 entrées du premier, Belle et Sébastien 2 qui s’il ne réalise pour l’instant que la moitié des entrées du premier opus peut éventuellement envisager une carrière au long cours pour l’emmener jusqu’aux prochaines vacances de février, Le Voyage d’Arlo qui vaille que vaille rentre dans le cercle des Pixar à plus de 2M d’entrées, et ce n’est pas fini.

La fin des vacances aidant, il est évident que tout ces films vont souffrir d’une dépression sévère la semaine prochaine. Un trou d’air que les nouveautés du 23 décembre tenteront de combler tant qu’ils le peuvent. Ainsi, The Big Short cumule en 10 jours 486 959 entrées, Le Grand partage c’est déjà 765 951 entrées et quant à Snoopy et le Peanuts, il s’adjoint tout de même 602 268 entrées. Ce qui donne un cumul à 7 106 860 entrées pour la semaine du 23 au 29 décembre (la troisième d’affilée à plus de 7M) et à plus de 4M d’entrées (4 519 520 entrées) pour le troisième week-end d’affilé. On s’y habituerait presque.

C’est un peu moins folichon pour les nouveautés du 30 décembre où seul Joy semble surnager avec déjà 193 385 entrées sur 264 copies en 5 jours (197 847 en comptabilisant les avant-premières). Le nouveau film de David O. Russel semble capitaliser sur sa star de Jennifer Lawrence mais sans pour autant faire le carton plein. Joy devrait tout de même dépasser allègrement les 200 000 entrées à mardi soir. Ce qui toutefois ne lui permettra pas d’aller chercher les 648 214 spectateurs ayant découvert en 2014 American Bluff distribué sur 357 copies par Metropolitan.

Pension Complète est la deuxième et dernière nouveauté à intégrer le top 10. Pour autant c’est déjà une déception au regard des 364 copies (100 de plus que Joy) qui n’attirent que 144 182 spectateurs. Le couple Dubosc – Lanvin semble en 2015 avoir lassé le français adepte de comédies populaires. Il faut dire aussi que la campagne orchestrée par StudioCanal fut plus que timide, comme si le distributeur avait un peu honte de son film.

Voilà, voilà. 2015 s’achève en beauté et mieux que des phrases on vous invite à en découvrir le top 10 en image sur notre chaîne Youtube. Histoire de bien se rendre compte de la beauté et de l’éclectisme des choix cinématographiques de notre bon peuple. Oui bon d’accord, on les a tous vu nous aussi à DC. Sauf Aladdin, faut pas déconner non plus. Bonne année quand même !

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *