Marseille

Box office France du 16 au 22 mars 2016 : Le Printemps du cinéma ?

Le Printemps du cinéma, même en recul de 16% par rapport à l’année dernière, aura permis au box office de passer la barre cumulée des 4M de spectateurs. Dans les faits, elle aura donné la possibilité à la plupart des films en continuation de consolider leur appétence auprès du public et aux nouveautés d’enregistrer une semaine plutôt réussie. Rappelons toutefois qu’avec un billet ramené à 4 euros sur trois jours, il n’est pas certain que les films sortis mercredi dernier s’y retrouvent financièrement. Il serait en effet intéressant avec projections à l’appuie de comparer. Deux fois moins d’entrées (au pire) mais avec une contremarque à 10 euros en moyenne. Est-ce à dire que ce genre de manif pour booster les entrées salles est un peu de la poudre aux yeux ? Nous on franchit allègrement le rubicond.

Top 10 Box Office du 16 au 22 mars 2016Top 10 Box Office du 16 au 22 mars 2016 – Sources CBO

Quoi qu’il en soit, c’est encore Dix Verges 3 qui bande haut et fort sa première place ne perdant au passage que 27% de ses  capacités reproductives. Merci Shailene Woodley ?

Le Fantôme du Nouveau Monde n’a lui aussi perdu que très peu de force dans sa bataille against une nature toute malickienne. Il dépasse ainsi les 3M de spectateurs écolos. Cela commence à faire du peuple dans la cambrousse gelée où Leonardo doit certainement se sentir moins seul maintenant.

Mais en fait ce sont les animaux qui remportent la bataille cette semaine entre La Race bovine qui s’en va au Salon de l’Agriculture afin de dorénavant attirer le million de visiteurs et L’Utopie disneyenne qui lui flirte de plus en plus avec la barre des 4M de mammifères à poil dur. À quand un film sur un nain ceinture blanche de kickboxing  qui s’en va en Thaïlande affronter les meilleurs ? Ah ben si. Pattaya que cela s’appelle. Dire que la prod va devoir inviter les près de 2M de lanceurs de nains éconduits au sortir des salles à passer une petite semaine au pays des tsunamis afin  que jamais ils ne partagent leurs impressions du film…

Idem avec ceux qui ont commis le truc avec Kad Merad. La rade du vieux port sera-t-elle assez profonde pour accueillir les, à la louche, 700 000 fans de l’OM qui n’auront pu résister à l’appel de La Canebière – Le Film ? Ou alors c’est que Pathé sera satisfait de ces chiffres d’où émargent d’ailleurs la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine.

Quid pour Paramount avec Lost in the Cellar ? Heureux certainement de se hisser à la deuxième place hebdo de la moyenne de spectateurs par copie. Déçu aussi peut-être de ne pas avoir su ou pu optimiser plus que cela l’énorme buzz que le film avait généré en amont. Car avec un tel départ, le Studio ne peut plus qu’envisager une hypothèse finale aux alentours de 500 000 cloverfieldiens.

Du côté de Hillcoat et de son 999 l’amertume est plus palpable car il ne devrait pas lui permettre de faire beaucoup mieux que de réunir 350 000 fans de Heat. Assez loin des 510 092 pelés qu’attira The Endless Road ou des 441 604 entrées des Lawless Men. Le film méritait certainement mieux mais par les temps qui courent où les mauvais remakes du déjà pas terrible Made in France se succèdent à un rythme de plus en plus frénétique, peut-on reprocher à la France qui va au cinéma de ne pas être forcément attiré en ce moment pas des explosions et des gunfights ? Aussi bien filmés soient-ils.

Au-delà du Top 10, il y a Starman 2 que  Warner a distribué avec parcimonie attisant certainement une petite demande qui lui permet d’afficher un bon ratio spectateurs / copie (781 soit 132 693 entrées sur 171 copies). Le film de Jeff Nichols ne devrait toutefois pas pouvoir aller chercher les 640 050 entrées de La Boue mais faire mieux que les 225 813 personnes qui avaient pris place au sein de son abri anti-ouragans.

Et puis très loin dans le classement la petite satisfaction de constater que le doc sur le Dune maudit de Jodorowski se porte bien, merci pour lui, avec 10 486 entrées sur 29 copies. Les mauvais Cassandres que nous étions lors de cette sortie ultra tardive pour raison de bataille juridique, nous donne donc tort. Et franchement c’est tant mieux.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *