HUNGER-GAMES-LA-RÉVOLTE-PARTIE-1-Jennifer-Lawrence-katniss

Box office France du 19 au 25 novembre 2014 : Ça sent le Pathé

L’excellent démarrage du troisième et avant-dernier opus de la saga Hunger Games permet de porter à bout de bras un box office hebdomadaire qui affiche au final un total honorable de 3 371 823 entrées. Car au-delà,, c’est un peu Waterloo morne plaine.

Box office France du 19 au 25 novembre 2014

C’est que les films en continuation ont bien du mal à ne pas dévisser. Et à ce petit jeu c’est [REC] 4 qui remporte le pompon avec plus de 50% de spectateurs en moins sur la deuxième semaine d’exploitation. On est un peu triste pour The Jokers (associé au Pacte), la nouvelle entité créée en 2014 par Manuel Chiche (ex WildSide), qui aligne ainsi les mauvais résultats de distribution depuis la sortie de Blue Ruin en juillet. [REC] 4 n’atteindra même pas les 362 993 entrées de [REC]³ Génesis qui jusqu’ici affichait le plus mauvais score de la franchise.

Étonnamment cette semaine, Metropolitan a fait une entorse à l’embargo décrété unilatéralement depuis quelques semaines sur la communication du nombre de copies allouées à ses films. Mais est-ce vraiment surprenant ? Hunger Games : La révolte – Partie 1 n’arbore-t-il pas fièrement la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine et de la franchise ? Et ce malgré un parc très en hausse et en tout cas le plus important à date. De là à dire que le distributeur maîtrise sa « com »… Mais à sa décharge on dira qu’avec cette sortie, le droit à l’erreur était juste nul et qu’à l’arrivée cela devrait dépasser les 3 millions d’entrées. Dont acte.

L’autre nouveauté de la semaine prolonge « l’annus pas terriblis » chez Pathé qui a raté le coche sur pas mal de ses films dits attendus en  2014.  Avec son budget à plus de 13 millions d’euros, Un illustre inconnu n’atteindra même pas 250 000 entrées et grossit donc déjà la liste des nombreux déboires qui ont secoués le distributeur depuis le début de l’année. On pense à Supercondriaque et ses 5 268 572 entrées pour un budget de 31 millions d’euros qui s’ils impressionnent dans l’absolu, furent en deçà des attentes du distributeur d’au moins 2 millions de spectateurs. On a aussi en tête La Belle et la bête qui s’il s’est plus que renfloué à l’étranger n’a attiré que 1 826 760 spectateurs pour un un budget à 23 millions d’euros. Que dire aussi des 460 132 entrées d’Une rencontre, le film de Liza Azuelos au budget de 13 millions d’euros ou des échecs patents que sont Paradise Lost (185 722 entrées / Budget : 15 millions d’euros) et On a marché sur Bangkok (395 159 entrées / 10 millions d’euros).

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =