Sin City - J'ai tué pour elle

17 au 23 septembre 2014 – Sin City à terre

Rebelote. Pour la troisième semaine d’affilée on atteint péniblement les 2 millions d’entrées (2 104 538 pour être précis). Les nouveautés se bousculent pourtant aux portillons.

Top 20 Box-office français du 17 au 23 septembre 2014

À commencer par le nouveau Jean Becker qui rassure mais déçoit dans le même temps. On s’explique. Son précédent film, Bienvenu parmi nous, n’avait engrangé que 190 230 entrées sur 356 copies. Une véritable catastrophe quand on sait le cinéaste habitué à dépasser le million de spectateurs. On revient donc ici avec Bon rétablissement à une certaine normalité sans que pour autant le million soit envisageable. On est plus sur des perspectives à 800 / 900 000 entrées. À moins que les prochaines semaines fassent parler la poudre de la continuité tout en supposant que la tête à claque donneur de leçon de Lanvin n’attire plus qu’il fasse fuir. C’est possible et c’est de toute façon tout l’enjeu de la com déployée par SND : Inutile de vouloir brider la bête, laissons lui toute latitude de faire parler de lui et donc du film…

L’autre nouveauté française de la semaine est le 3 Cœurs de Benoît Jacquot qui ne démérite pas, loin s’en faut, puisqu’il fait aussi bien que les 165 380 entrées des Adieux à la reine, son précédent film, qui avait culminé à 570 980 entrées, sa meilleure marque à date. Même si 3 Cœurs bénéficie de 37 copies en plus, on peut tout de même affirmer que le cinéaste a dorénavant ses fans bien identifiés.

Les deux autres entrants sont d’une part le film d’espionnage dépressif Un homme très recherché d’Anton Corbjin qui ne devrait pas faire mieux que 250 000 / 300 000 entrées max. En deçà de The American (456 943 entrées, effet Clooney oblige) mais déjà bien au-dessus de son premier long Control et ses 114 324 entrées, ce qui situe parfaitement la valeur boxofficienne actuelle du cinéaste en France.

D’autre part Sin City – J’ai tué pour elle. On ne reviendra pas sur la déception de la chose mais plus sur celle des chiffres au regard de ce que le premier opus avait réalisé soit 430 479 entrées en première semaine pour un total de 1 261 533 tickets vendus. On ne fera pas de comparaison au niveau du nombre de copies car nous n’avons pas l’info. Soit Metropolitan a préféré ne pas divulguer le chiffre, soit c’est un bug informatique bien opportun (on exagère à peine). Quoi qu’il en soit ce Sin City deuxième du nom prolonge la catastrophe enregistrée au BO US où le film de Rodriguez / Miller s’était rétamé dans les grandes largeurs en ne réalisant qu’un peu plus de 13 millions de dollars. Un chiffre à mettre toutefois en parallèle avec les résultats monde qui culminent dorénavant à plus de 17 millions de dollars. Pas encore le Pérou mais qui permet de relativiser un tantinet la déroute claironnée haut et fort cet été.

Hors classement on notera à la 11ème place la comédie britannique Pride qui réalise 69 011 entrées sur 200 copies. Un nouveau flop à mettre sur le compte de Pathé distribution qui outre une communication peu accrocheuse propose l’une des affiches les moins réussies de l’année.

2 réflexions sur « 17 au 23 septembre 2014 – Sin City à terre »

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *