Whiplash_1

Box office France du 24 au 30 décembre 2014 : Le Bélier fouette (encore)

La-famille-bélier-Box-Office

Est-il besoin d’en dire plus ?  La Famille Bélier est bien le phénomène de cette fin d’année et confirme d’ores et déjà que 2014 aura plus que jamais consacré les comédies françaises. Il est en effet maintenant évident que le film d’Eric Lartigau va se caler dans le trio de tête composée à date de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? (12 237 274 entrées), Supercondriaque (5 268 599 entrées) et Lucy (5 201 019  entrées). À suivre…

Pour le reste, on est très heureux de constater que Whiplash fait une belle entrée dans le top 10 de notre box office. Pour un premier film dont on a commencé à véritablement parler après son passage à Cannes, c’est juste remarquable. Bien entendu, ce premier long signé Damien Chazelle a bénéficié d’une critique dithyrambique, mais combien de films cette année ont-ils été portés par une presse élogieuse sans que pour autant cela se transforme en entrées sonnantes et trébuchantes ? Quasiment tous (l’autre exception qui nous vient à l’esprit est Mommy et ses 1 124 730 entrées à date). D’où le côté assez exceptionnel de la chose et une bonne opération pour Ad Vitam qui enchaîne ainsi un deuxième résultat probant de suite après Qu’Allah bénisse la France sorti il y a trois semaines. Ce qui a aussi le mérite  d’adoucir un peu une année 2014 qui n’a pas été simple pour le distributeur.

Du côté de Warner France, Comment tuer son boss 2 réalise en première semaine près de 90 000 entrées de moins que le premier opus. Pas très surprenant dans l’absolu pour un distributeur qui avec cette suite évacue les affaires courantes. 500 000 entrées semble ici être la limite (contre 814 141 entrées pour le premier) et entre nous c’est déjà bien payé.

Quant à Exodus, la Fox termine l’année comme elle l’a traversé, à savoir en trombe, enregistrant moult succès qui essaiment le top 10 de l’année : Le Labyrinthe (3 126 494 entrées), La Planète des singes : L’affrontement (3 778 115 entrées), Dragon 2 (3 366 761 entrées) X-Men : Days of future past (3 285 735 entrées) ou encore Rio 2 (3 260 302 entrées). Par ailleurs, on est là sur les mêmes bases que Prometheus (812 356  entrées sur 665 copies lors de la première semaine) qui avait terminé sa quête stellaire à 1 837 125 entrées.

Au-delà, tous les films en continuation profitent des vacances scolaires et des fêtes de fin d’année pour montrer un visage engageant depuis La Famille Bélier donc ou Paddington qui augmentent leur fréquentation en passant par notre Astérix national, le Hobbit, La French et autres Pingouins. Un bestiaire qui permet pêle-mêle une part de marché à hauteur de 41% pour le cinéma français (en hausse de 7% par rapport à 2013) et d’afficher un cumul de 196 409 023 entrées. Chiffres qui s’affineront d’ici quelques semaines après publication du rapport officiel du CNC.

Enfin, je ne pouvais pas terminer l’année sans mentionner le dernier film distribué par Metropolitan. Nature que cela s’appelle. Film qui surfe ostensiblement sur le credo bio initié par la branche verte chez Disney qui se nomme d’ailleurs Disney Nature. Un peu plus de 77 000 entrées sur 297 copies (Sic !), y a pas à dire Metro persiste et signe en alignant une fois de plus un flop. Que le BO réalise plus de 6 millions d’entrées en une semaine (deuxième meilleure perf de l’année au passage) ou qu’il soit moribond, les films Metro se plantent allègrement. Alors oui il y a Hunger Games première partie du troisième et dernier épisode (c’est bon vous suivez ?), qui rentre dans le top 10 de l’année avec 3 134 917 entrées lui permettant déjà de faire mieux que les deux premiers films. En même temps, se planter ici aurait été un véritable camouflet que le distributeur avait de toute façon essuyé l’été dernier avec Expendables 3 et ses faméliques 1 063 124 entrées quand le précédent avait frôlé les 2 millions d’entrées. La faute au téléchargement il semblerait. La faute peut-être aussi à un distributeur qui croule sous les sorties et dont on ne comprend plus la stratégie marketing depuis des lustres. Mais il semblerait que 2015 apporte son lot de bonnes résolutions puisque seulement deux films sont programmés en janvier (La dame en noir 2 le 14 janvier et Charlie Mortdecai avec Johnny Depp le 27 janvier). Idem en février avec le plus qu’attendu It Follows le 4 février et Tracers (sous-titre : Les Yamakasi à NY – Tout un programme) le 25 février.

La bonne année à Metropolitan et à tous les autres distributeurs qui apprécient ou non ce billet doux hebdomadaire. Quant aux fans, aux lecteurs occasionnels et à l’écrasante majorité qui n’a jamais entendu parler de ce havre de paix et d’amour boxofficien, je vous aime et vous adresse tous mes vœux d’authentiques découvertes de cinéma.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *