Les Nouveaux Sauvages

Box Office France du 14 au 20 janvier 2015 : Loin des hommes

Le box office reprend des couleurs avec un cumul à plus de 3 millions d’entrées au compteur (3 067 620 entrées exactement). Quatre nouveautés en profitent pour se faufiler dans le Top 10 avec des fortunes idoines. Quant aux films en continuité, ils relèvent la tête en affichant même pour quelques uns des gains notables en spectateurs.

Box-Office-France-du-14-au-20-janvier-2015À commencer par le dorénavant increvable Famille Bélier qui grapille 6% de spectateurs en plus par rapport à une semaine dernière dont on sait qu’elle fut on ne peut plus « spéciale ». Pour info, le film d’Eric Lartigau a dorénavant en ligne de mire Le Hobbit : La bataille des cinq armées (4 790 858 entrées en incluant les 105 517 entrées réalisées cette semaine), Lucy (5 201 019 entrées) et Supercondriaque (5 268 881 entrées) pour certainement terminer à la deuxième place du podium 2014 derrière l’intouchable Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? et ses 12 343 707 entrées.

Aux portes du top 10 c’est Whiplash (+5% et 4ème semaine d’exploitation pour un total à date de 408 290 entrées) et Timbuktu (+12% et 6ème semaine d’exploitation pour un total à date de 623 021 entrées) qui se distinguent eux aussi prolongeant ainsi une très belle carrière franchement méritée pour le premier et plus qu’opportuniste malgré lui pour l’autre.

Pour revenir aux nouveautés, c’est UGC qui après le bon Dieu se distingue une nouvelle fois avec Les Souvenirs, une comédie douce amère qui semble avoir touché son public et au-delà. Réalisé par l’acteur Jean-Paul Rouve dont c’est ici le troisième long derrière la caméra, Les Souvenirs sera aussi son plus gros succès si l’on jette un œil aux cumuls de Quand je serai petit (102 097 entrées) et Sans Arme ni haine ni violence (379 896 entrées). Lorgnant quelque peu du côté de Jean Becker et de son cœur de cible, sorti au milieu d’un mois de janvier d’une France traumatisée qui cherche donc un peu de réconfort, il n’est pas impossible que Les Souvenirs aille titiller le million d’entrées. Pour cela il va falloir une deuxième semaine de très bonne tenue.

Juste en dessous mais très loin en chiffre on trouve le nouveau Statham on ne peut plus mou du genou. L’association Simon West à la caméra avec l’acteur dont le nom est synonyme avec tatane (oui elle est facile) n’est pas nouvelle et a déjà accouché de Expendables 2 (1 963 063 entrées) et du Flingueur (259 261 entrées). Joker bénéficie d’un démarrage plus qu’honnête et devrait donc se situer aux alentours des 400 000 entrées en fin de carrière si toutefois le bouche à oreille ne plombe pas la deuxième semaine. Pour La Belle Company dont c’est ici le premier film qu’il distribue, c’est une entrée en matière convaincante. Prochaine étape, La Grande aventure de Maya l’abeille. Qui a dit grand écart ?

Un chouïa moins performant en termes de moyenne de spectateurs par copie est l’excellentissime Les Nouveaux sauvages. Ce film à sketches en provenance d’Argentine, produit par Almodovar et vu au dernier Festival de Cannes en Sélection officielle (honteusement reparti broucouille), est une petite bombe irrévérencieuse, décalée à tendance déviante. Son secret réside dans le fait que tous les sketches sont réalisés par le même réalisateur lui insufflant une unité de ton et de folie proprement jouissive. Il faudra à coup sûr suivre Damian Szifron et tirer un petit coup de chapeau à Warner Bros. France d’avoir su accompagner le film depuis sa découverte cannoise.

La Dame en noir 2 ne fera quant à lui pas aussi bien que le premier opus qui avait cumulé 484 291 entrées. Pour son premier film distribué en 2015, Metropolitan devra d’ailleurs certainement se contenter ici de 300 000 entrées max. Il faut croire que les fans du style Hammer n’ont pas été plus que convaincu par l’idée d’une suite se préservant pour une future vision en VOD, DVD, Blu-ray ou autre…

Hors Top 10 signalons Wild en 15ème position (55 632 entrées sur 92 copies), une quasi sortie technique pour la Fox qui compte tenu de la moyenne de spectateurs par copie (605) aurait peut-être dû plus tanner les exploitants de salles pour prendre le film. Souvenirs de Marnie en 16ème position (50 412 entrées sur 145 copies), un cuisant échec pour Disney qui avec cet anime estampillé Ghibli espérait certainement beaucoup mieux. Le problème c’est qu’il s’adresse très clairement aux jeunes adolescentes en fleurs et qu’à cette période de l’année, elles sont pour la plupart au collège en train de réviser le futur brevet. Loin des hommes en 17ème position (46 337 entrées sur 94 copies). Pathé n’y a peut-être pas cru ou voulu y croire. Pourtant, le deuxième long de David Oelhoffen avait certainement un meilleur potentiel que cela. Vous me direz la critique est facile car pour être franc on ne voit pas trop l’axe de promotion qu’il aurait fallu prendre pour sortir le film de sa relative discrétion. Certains pourront arguer que son classicisme un peu plombant n’a pas aidé mais nous on préférera mettre en avant les qualités intrinsèques d’une d’œuvre âprement romantique filmée dans des décors somptueux. Très loin du style de la nouvelle de Camus certes, mais sans pour autant la trahir au sens délétère du terme.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *