dear_white_people_Affiche_US

Box office France du 25 au 31 mars 2015 : En attendant F7

Le dernier box office du mois de mars affiche un total de plus de 3M d’entrées (3 245 400 exactement), ce qui le situe dans la moyenne haute de ce début d’année. Une gageure quand on constate les dégringolades des films en continuation, certes prévisibles, après que les 3 jours du printemps du cinéma aient artificiellement gonflé les entrées la semaine dernière. Il n’empêche que même avec 57% de spectateurs en moins, Divergente 2 attire encore plus de 500 000 entrées auxquelles il faut rajouter les plus de 600 000 du nouvellement arrivé Cendrillon pour obtenir à eux deux un tiers des entrées totales de la semaine. C’est à la fois la force et la faiblesse d’un box office qui avec l’irruption de Fast and Furious 7 ce mercredi ne devrait pas s’atténuer.

box-office-france-25-au-31-mars-2015Un septième opus qui au passage explose tout sur sa route avec déjà plus d’1 7000 000 entrées enregistrées à dimanche soir (1 707 264 sur 710 copies pour être précis). Autant dire 2M en 7 jours avec le lundi de Pâques. Nous y reviendrons il va sans dire.

fast-and-furious-7-box-office-5-premiers-jours-france

En attendant ce Cendrillon live réalisé par Kenneth Branagh et bien entendu distribué par Disney ne s’en sort pas trop mal. Il devrait permettre au réal anglais qui a depuis longtemps vendu son âme au Diable de polir sa nouvelle image en allant chercher le million d’entrées avec en ligne de mire les 1 714 453 entrées de sa version frigide de Thor, sa meilleure marque française à date. Pour Disney, il s’agit là du même démarrage que pour Les Nouveaux héros mais avec une centaine de copies de moins. De quoi voir venir.

Warner assure aussi un tantinet avec Diversion et son Will Smith en tête de gondole. Au passage rarement film n’aura reçu un accueil critique si froid en France. Étonnant tout de même surtout de la part du duo Glenn Ficarra et John Requa que l’on avait découvert à Cannes en 2009 lors d’une séance mémorable de la Quinzaine des Réalisateurs avec leur première réalisation réussie I Love You Philip Morris qui subit la foudre de grévistes locaux d’EDF n’hésitant pas à couper le courant en pleine séance. Quoi qu’il en soit, le public français n’en a cure ou alors c’est qu’il fait toujours autant les yeux doux à un Will Smith plus baraqué que jamais et valide un film qui franchit sa première semaine avec conviction. Pas certain toutefois que Will Smith aille tutoyer le million d’entrées, sa moyenne basse à de très rares exceptions près jusqu’ici.

Hors classement, car oui il n’y a que deux nouveautés cette semaine dans le top 10, on trouve en 19ème position Dear White People que nous avions quelque peu défendu au sein de notre petite web émission Première Séance. Le premier long signé Justin Simien venu tout droit de la génération Obama Outre-Atlantique récolte 40 402 entrées sur 48 copies soit une très jolie moyenne de 842 spectateurs par copie. Sur Paris le film enregistre 27 883 entrées sur 18 copies. La preuve s’il en est, qu’il est encore possible de distribuer en France des films de niche avec un angle marketing efficace qui ne se laisse pas abattre par l’épouvantail téléchargement illégal pourtant bien réel ici. Une belle leçon à faire fructifier quand d’autres, il n’y a pas si longtemps encore, ne savent que se plaindre en des sorties médiatiques pour le moins peu convaincantes.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *