une-belle-fin-une

Box office France du 15 au 21 avril : Still Life

Avec 3 263 372 entrées au compteur, le Box office affiche un cumul supérieur de 100 000 entrées par rapport à la semaine dernière. Preuve s’il en est de sa bonne santé actuelle (vacances obligent) alors que l’actualité des sorties est beaucoup moins chaude. Ainsi les deux films à plus de 700 copies ne perdent que finalement assez peu de spectateurs. Pour FF7 la saignée a eu lieu de toute façon en semaine 2 et quant à Pourquoi j’ai pas mangé mon père, il partait de tellement loin que l’on ne voyait pas comment il pouvait faire pire.

top-10-box-office-15-21-avril-2015

Au-delà, l’explication vient aussi de la résistance de tous les autres films en continuation auxquels il faut ajouter une ribambelle de nouveautés qui font leur entrée dans le top 10 à plus de 100 000 entrées (jusqu’à la 11ème position en fait avec Les Gorilles qui affiche très exactement 100 234 entrées sur 318 copies).

Une fois dit cela, il faut regarder dans le détail pour constater que rayons nouveautés c’est quand même loin d’être rose. À l’exception notable d’un Taxi Téhéran distribué par l’inoxydable Memento Films qui a su créer et surfer sur une bande annonce à l’efficacité incontestable, la moyenne de spectateurs par copie des autres sorties de la semaine est loin d’être folichonne. Entre deux eaux, il y a tout de même En équilibre. Le film signé Denis Dercourt s’appuie à l’évidence sur ses deux têtes d’affiche que sont Dupontel et Cécile de France avec là aussi la bande-annonce qui a fait certainement mouche. Le film n’ira pas titiller les 724 902 entrées de La Tourneuse de pages mais s’inscrit déjà en deuxième position dans le box office de la filmo du cinéaste.

Ensuite, c’est un peu la cata. À commencer par le film d’animation distribué par la Fox qui malgré son titre n’a donc pas décollé. En Route affiche en effet une moyenne par copie assez médiocre confirmant une campagne promo déjà terne et une bande annonce qui laissait entrevoir une animation pas très emballante (histoire et graphisme). Avec une telle première semaine, on ne voit même pas comment En Route pourrait aller au-delà des 650 000 entrées.

Autre déconvenue est ce Robin des bois, la véritable histoire avec du Max Boublil dedans. Mars Distribution a fait ce qu’il a pu pour sauver le film du marasme que même la bande annonce avait du mal à cacher. En gros, quand le film d’annonce d’une comédie ne provoque même pas un rictus, c’est qu’il faut s’attendre au pire. En tout cas pour un film budgété à plus de 10M d’euros on peut déjà parler de flop. On précisera pour la petite histoire que l’on doit au couple Anthony Marciano (co-scénariste et réal) / Max Boublil Les Gamins qui fut un carton (1 647 699 entrées). On se dit alors qu’il s’agissait soit d’un accident ou du seul talent d’Alain Chabat. Nous on opte pour la deuxième solution.

Hors top 10 si l’on a déjà mentionné le pathétique Les Gorilles distribué par la boîte à Besson qui s’est donc planté dans les grandes largeurs (une moyenne de 315 spectateurs par copie), on voudra aussi noter les distributions peu convaincantes de Enfant 44 avec un Vincent Cassel qui fait les gros yeux (SND : 66 441 entrées sur 185 copies) et de La Promesse d’une vie avec un Russell Crowe à la recherche de son fils disparu lors de la bataille des Dardanelles et qui fait aussi les gros yeux (Universal : 56 523 entrées sur 142 copies).

Et puis, on soulignera le score réalisé par Une Belle fin. Le très joli film signé Uberto pasolini distribué par Condor / Version Originale ne récolte certes que 40 291 entrées mais sur 90 copies. La moyenne est dans l’absolu faiblarde (moins de 500 spectateurs par copie) mais compte tenu du pedigree du film et sa fragilité intrinsèque, on peut estimer que le résultat est loin d’être insultant sans pour autant être extraordinaire. Il souligne tout de même que ce cinéma a encore plus que jamais sa place dans les salles quand on a derrière des distributeurs qui n’en veulent.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *