Connasse - Image de Une

Box Office France du 29 avril au 05 mai 2015 : Connasse, classe ou pas classe ?

Avec un cumul à 4 602 174 entrées, le box office de la semaine se porte bien, merci pour lui. La fin des vacances y est bien entendu pour beaucoup ainsi que la bonne tenue de nos Avengers en deuxième semaine qui ne perdent « que » 41% de leurs spectateurs. Une perf en soi quand on connaît en fait la durée de vie en salle finalement assez courte des blockbusters où quelle que soit la qualité du produit, le département marketing applique systématiquement la stratégie du « take the money and run ». Et tant mieux si ça dure ensuite.

Box-office du 29 avril au 05 mai 2015Dans le même ordre d’idée, FF7 continue de faire les beaux jours d’Universal dont c’est sans conteste son plus gros succès en France et se rapproche des 4,5M d’entrées qu’il va certainement dépasser d’ici deux semaines. Même Pourquoi j’ai pas mangé mon père limite la casse en ayant en point de mire les pourquoi pas 2,5M d’entrées. Ce qui serait un moindre mal compte tenu du départ catastrophique. On rappelle que l’objectif initial était fixé aux alentours de 5M puis 3M d’entrées… Enfin, Shaun le mouton entrevoit les portes du million d’entrées. Nous on dit la classe.

Un tel cumul global s’explique aussi par Connasse, princesse des cœurs qui aligne tout simplement la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine. Gaumont se refait ainsi une santé avec une comédie budgétée à 4M d’euros qu’il a sortie au bon moment tout en surfant avec opportunité sur le buzz que génère les petites notules vidéos diffusées au sein du Grand Journal. Si tout ne s’écroule pas en deuxième semaine, ce produit ultra marketé et faussement outrancier devrait atteindre la barre du million d’entrées. Moins classe ?

Pour donner une idée de l’extraordinaire première semaine de Connasse…, il faut juste comparer avec Nos Femmes, l’autre comédie française de la semaine à plus de 12M d’euros de budget signée Richard Berry avec lui-même (deux cachets valent mieux qu’un), Thierry Lhermitte et Daniel Auteuil (qui décidément truste les écrans en ce moment). En gros cela donne deux fois moins de spectateurs sur 145 copies de plus. Mars Distribution aurait peut-être gagné à sortir le film plus tard (qui a dit pas du tout ?). Pour Richard Berry réal, c’est une sacrée contre-performance au regard de son dernier film L’Immortel qui avait culminé à 1 129 959 entrées. Classe ou pas classe ?

Enfin, la dernière nouveauté de la semaine à intégrer le top 10 s’appelle Ouija. Pour Universal France c’est un pari réussi surtout au regard de la disponibilité depuis plusieurs mois du film en téléchargement pas glop. L’excellente moyenne par copie qui en résulte prouve que bien travaillé sur les réseaux sociaux et autres plateformes virales, on peut encore couillonner l’ado pas forcément boutonneux mais en mal de sensations fortes sur grand écran (et ça c’est bien). Ah et on précise le budget ? 5M de dollars. Là oui classe même si le film vaut peau de balle.

Hors classement on est heureux de constater qu’Une Belle fin ait dépassé les 100 000 entrées en trois semaines d’exploitation. Une belle fin de carrière à plus de 150 000 entrées est plus qu’envisageable. Plus que classe.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *