Pyramide

Box Office France du 06 au 12 mai 2015 : Déprime entre amis

Il fallait s’en douter. Le ressac post vacances scolaires allaient être douloureux. Et bien il l’est et certainement au-delà des attentes les plus pessimistes. Ainsi, la moyenne des spectateurs en moins se situent aux alentours de 60%. Et comme par ailleurs les nouveautés ne font pas le poids, cela donne un cumul de 2 484 744 entrées au national. Soit moitié moins que le box office de la semaine dernière.

Box Office France du 6 au 12 mai 2015Ce qui permet de réévaluer le cumul possible des films en continuité. Ainsi, Avengers : L’ère d’Ultron devrait atteindre les 4M d’entrées comme prévu mais sans n’avoir plus aucune assurance quant à aller chercher les 4 512 587 entrées du premier opus. Connasse dégringole du coup sérieusement et devrait avoir du mal à aller taper le million de spectateurs. Joie quand tu nous tiens… (vous êtes puéril monsieur). Pourquoi j’ai pas mangé mon père parvient tout de même à dépasser la barre des 2M d’entrées à la grande joie communicative de Jamel. Quant à FF7, il devrait lui dépasser comme prévu les 4,5M d’entrées établissant la nouvelle marque de la franchise alors que En route, le film d’animation de ces vacances de Printemps, atteint enfin la barre du million d’entrées. Enfin, Daniel Auteuil n’arrive pas quant à lui à faire de même alors qu’il est à l’affiche de deux films. Joie quand tu nous tiens… (ah non ça suffit maintenant).

Rayon nouveautés ce n’est pas beaucoup plus réjouissant. Paramount a semble-t-il moyennement cru à son Un Peu beaucoup aveuglément qui, avec pourtant Clovis Cornillac en tête de gondole (et dont c’est le premier film derrière la caméra), ne devrait pas faire beaucoup mieux que 450 000 entrées. Et encore. La faute à une campagne qui n’a pas su vendre et faire émerger cette énième comédie qui semblait pourtant sortir des sentiers battues au jugé de sa bande annonce. Il faut dire aussi que chez Paramount, quand on distribue un film français, on a toujours un peu de mal. Remember Les Gazelles (293 926 entrées), Beur sur la ville (412 351 entrées), Magique (125 534 entrées).

Après on trouve Pyramide, un film d’horreur fort mal troussé réalisé par le français Grégory Levasseur et produit par Alexandre Aja. Pour autant Fox France l’a très bien mis en valeur via une campagne qui a fait mouche auprès des teens en mal de sensations fortes. Résultat, une bonne moyenne de spectateurs par copie qui ne se seraient certainement pas déplacés en si grand nombre si nos deux frenchies avaient réalisé le film en langue française (sic). Bon, dans l’absolu Pyramide ne révolutionnera rien et encore moins le BO. Mais réaliser plus de 100 000 entrées par les temps qui courent pour un film de genre venu de nulle part, c’est plutôt un pari réussi. Ceci dit, il ne faudra pas s’étonner si ces mêmes spectateurs se tourneront encore plus à l’avenir vers le téléchargement pas glop au vu de la qualité du « produit » proposé…

Enfin, en 10ème position on découvre le nouveau film distribué par Metropolitan toujours aussi affûté pour mettre en valeur leur line-up. Cette fois-ci c’est Les Jardins du Roi qui en fait les frais. Après, on sera magnanime car sortir un tel film tient de la gageure puissance 10. Où notre Louis XIV est joué par Alan « je me suis fait connaître en jouant le terroriste dans Piège de Cristal » Rickman dont c’est au passage son deuxième film en tant que réal. Bref, un film en costume à Versailles avec des comédiens anglais. Allez mon coco démerdes toi pour me vendre ça sur le territoire français. Les gens de toute façon ils vont n’y voir que du feu. Ce fut le cas en tout cas pour 70 538 d’entre eux. Vu comme cela, y a plus qu’à saluer le département marketing.

Hors top 10, il y a Le Talent de mes amis réalisé, co-scénarisé et joué par Alex Lutz, autre rejeton de la famille Canal dont c’est ici le premier film. Avec 60 561 entrées sur 218 copies, le film budgété à plus de 5M d’euros se prend un peu le bouillon. Compliqué aussi pour le grand public de faire le lien avec son double féminin nommé Catherine dans La Revue de presse de Catherine et Liliane au Petit Journal… Toute la différence avec la Connasse d’en face qui se pâme au Grand Journal.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *