La Loi du marche - Une - Box Office

Box Office France du 20 au 26 mai 2015 ou La Loi du marché

Voici comment débutait le papier de la semaine dernière jamais terminé : 3 014 757 entrées. C’est le cumul enregistré par le box office de cette semaine. C’est en gros 500 000 entrées de plus que la semaine dernière. Et on peut dire que c’est en grande partie grâce à Mad Max : Fury Road qui a lui seul engrange près d’un million de spectateurs en, précisons-le, moins de 7 jours puisque le film de Miller est sorti jeudi 14 mai avec une première séance à 14h.

Box office France du 13 au 19 mai 2015

On va donc reprendre avec petite génuflexion qui va bien (pour s’excuser un poil en fait) là où on s’était lâchement arrêté avec un Mad Max : Fury Road qui se porte pas trop mal, merci pour lui. Certes, perdre 35% de ses spectateurs en deuxième semaine n’est pas anodin. Mais cela reste très en-deçà des 50% habituellement enregistrées pour un blockbuster, preuve que le film de papy Miller n’a pas encore fait le plein et continue donc sa folle équipée sauvage dans le désert namibien qu’il a un peu saccagé au passage. Pour autant, on sera loin des chiffres à la Avengers : L’Ère d’Ultron qui vient de passer le cap des 4M d’entrées ou encore d’un FF7 qui lui caracole au-delà des 4,5M d’entrées. Mad Max : Fury Road devrait tout de même aller titiller les 2,5M d’entrées. Soit grosso modo le score du premier quand il sortit enfin sur les écrans en 1982 (2 549 462 entrées) et du troisième (2 552 981 entrées) mais très loin du deuxième volet (3 625 481 entrées) qui comme on le sait surfait alors sur l’engouement suscité quelques mois plus tôt par la sortie du premier opus après plus de deux années de censure.

Box office France du 20 au 26 mai 2015À ce stade, on précisera que le cumul des entrées de la semaine retombe à un peu plus de 2,3M d’entrées (2 394 684). La faute à une relève défaillante. À la poursuite de demain semble en effet être bien parti pour être le John Carter et le Lone Ranger de 2015. Deux films qui avaient à peine dépassé le million d’entrées pour des budgets annoncés à 250M de dollars (sans les frais de publicité). Un démarrage plus que faiblard qui fait écho à celui tout aussi mou du genou aux États-Unis (à peine 45M de dollars en 7 jours pour un film au budget annoncé à 190M de dollars sans les… oui bon vous avez compris). Il semblerait donc que le spectateur n’a pas donné plus que cela sa chance au deuxième film live signé Brad Bird. C’est dommage car même s’il ne convainc pas, il mérite notre attention ne serait-ce que pour nous éviter l’indigestion programmée et peut-être même du coup renforcée de supers-héros en costumes (ridicules).

Toujours du côté des nouveautés, Cannes s’arroge la part du lion avec La Tête haute sorti le 13 mai dernier en même temps que l’ouverture du Festival et qui en deux semaines peut envisager les 600 000 entrées tout en dépassant déjà les 414 174 entrées de Elle s’en va, son précédent film et son plus gros succès à date hors Les Infidèles qui est un peu hors course de par son format de film à sketches. On trouve aussi La Loi du marché qui avait déjà engrangé quelques milliers d’entrées via les avants-premières organisées par moult salles le lundi 18 mai en même temps que la montée des marches sur la croisette. Un prix d’interprétation masculine plus tard pour Vincent Lindon ainsi que le lundi de Pentecôte auront permis au dernier film de Brizé une semaine de rêve dont la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine qui devrait lui assurer d’améliorer les 504 385 entrées de Mademoiselle Chambon, sa meilleure marque à date au sein de sa filmo. On ne peut que s’en réjouir tant l’œuvre dispensée est tout simplement un indispensable.

Enfin, Trois Souvenirs de ma jeunesse qui était étonnamment (pour le moins) présenté à La Quinzaine, s’arroge un démarrage beaucoup moins nerveux et en tout cas assez éloigné des standards habituels des films signé Arnaud Desplechin. Autant dire que l’on sera très loin des 540 000 et 546 000 entrées de respectivement Rois et Reines et d’Un conte de noël. Il n’est même pas certain que les 264 992 entrées de Jimmy P., son précédent film, soit de l’ordre de l’envisageable. Vite lui donner une deuxième chance dès ce week-end. Il s’agit là d’un des meilleurs films de l’année (oui Monsieur Stéphane).

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *