Samba-Omar-Sy

Box office France du 15 au 21 octobre 2014 : Samba et Tortues Ninja sont dans un labyrinthe…

Bon, on n’a pas trouvé titre moins long mais on me dit dans l’oreillette que c’est top pour le référencement, donc je cède. À part ça me direz-vous. Et bien on va déjà dire que le chiffre global fait un bond phénoménal pour atteindre 4 722 517 entrées, soit la 10ème meilleure semaine de l’année à date. Pour rappel, la meilleure semaine enregistrée en 2014 fut celle du 26 février au 4 mars avec 6 678 950 entrées.

Box office France du 15 au 21 octobre 2014

Ce nouveau sursaut d’orgueil, on le doit principalement à trois films. Trois nouveautés toutes plus ou moins attendues. À commencer par Samba, le dernier Toledano / Nakache qui au vu de cette première semaine s’annonce déjà comme leur deuxième plus gros succès après l’intouchable Intouchables (oui elle est facile) et ses rappelons le, 19 477 819 entrées. Les vacances aidant, on peut imaginer que la barre des 5 millions devrait être atteinte d’ici trois ou quatre semaines. Au-delà, seule Madame Irma pourrait vous répondre. Quoi qu’il en soit ce film était pour Gaumont une véritable gageure. Comment en effet surfer sur les chiffres historique d’Intouchables tout en sachant pertinemment que réitérer un tel phénomène était impossible ? La réponse apportée par la firme à la marguerite via son positionnement marketing et la campagne de com avec en tête de gondole un Omar Sy et son maillot de l’OM se démenant comme un beau diable, semblent donc porter leur fruit. Et ce même si le film en lui-même n’a pas rencontré la quasi unanimité critique et public de leur précédent opus. À noter enfin que le budget du film est annoncé aux alentours de 15 millions d’euros. À comparer aux 10 millions d’Intouchables. Forcément la rentabilité ne va pas être la même.

Plus surprenant est la présence en deuxième position de Labyrinthe. Encore que. La Fox avait en effet bien préparé son coup en le sortant pile pendant les vacances. Film à destination des ados et jeunes adultes dans la lignée d’un Hunger Games, le premier long de Wess Ball est efficace pour le public qu’il veut toucher et présente même pour les autres un supplément d’âme pas dégueu. Attention on est loin du chef-d’œuvre mais comme on dit trivialement, voici un film qui fait le job. Résultat, Le Labyrinthe réalise une bien meilleure moyenne par copies que Samba avec en ligne de mire une deuxième semaine qui devrait prolonger l’état de grâce.

Plus dans les clous est la troisième place de Ninja Turtles. C’est en effet peu de dire que Paramount France s’est démené comme jamais pour entretenir la flamme et faire émerger un film sorti aux États-Unis le 03 août dernier. Sans toutefois y parvenir tout à fait puisque la bouillasse signée Jonathan Liebesman est distribuée sur quasiment le même nombre de copies que Samba (le mètre étalon en la matière cette semaine) tout en récoltant 265 000 entrées de moins. Ceci étant dit le réalisateur devrait exploser ses compteurs français en la matière (sa meilleure marque était jusqu’ici La colère des Titans, un autre chef-d’œuvre, avec 788 689  entrées). Une maigre consolation quand on sait que le film a engrangé au total 392 millions de dollars (dont 201 millions à l’international) pour un budget de 125 millions.

Mais il n’y pas que les nouveautés qui ont permis cette belle semaine. Un film en continuation en particulier se fait une nouvelle fois remarquer. Il s’agit d’Annabelle qui sur sa lancée un peu mouvementée de la semaine dernière ne perd que 2% de ses spectateurs tout en étant distribué sur trois copies supplémentaires. Il faut croire que les exploitants de salles ont finalement des couilles pour accepter ainsi in fine ces jeunes bien turbulents. Ou alors c’est que Warner a orchestré la plus belle campagne virale de l’année. Si c’est le cas, nous on dit RESPECT.

Deux autres nouveautés font leur apparition au sein du top 10. Les Boxtrolls d’abord, gentil film d’animation sans réelles aspérités dont Universal France aura eu bien du mal à vendre. Un ressenti qui se vérifie par des entrées plutôt mollassonnes pour rester poli. En gros sa carrière française est déjà scellée.

Balade entre les tombes ensuite qui confirme au passage la volonté de Metropolitan à ne plus communiquer sur le nombre de copies mis en circulation pour ses films. On y retrouve sinon un Liam Neeson de plus en plus « Taken Like » qui s’embourbe dès sa première semaine pour ne déjà plus envisager dépasser les 350 000 entrées. Pas besoin d’avoir le nombre de copies pour le constater surtout si on met en miroir les 1 233 868 entrées de Non-Stop ou les 2 903 637 entrées de Taken 2. On notera toutefois que le film a très bien marché sur Paris avec 41 597 entrées sur 31 copies (oui là on veut bien communiquer sur le nombre de copies. Allez comprendre).

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *