Une Box Office - le Tout Nouveau Testament

Box office France du 17 août au 06 septembre 2015 : Les recettes de Dieu

Bon bon reprenons. Oui tentons de reprendre un rythme un peu plus soutenu car outre le fait de se faire tirer les oreilles en interne, je dois forcément vous manquer. Non ? Tant mieux, cela me motive grave. Bref, nous vous laissions le 16 août dernier avec quelques belles pensées et analyses de chiffres au cœur d’un été il faut bien le dire un tantinet pourri. Pas tant sur le volet box office me ferez-vous remarquer. Mais réflexion faite autant d’entrées pour une telle offre, oui c’est déprimant.

Pour preuve, le top 15 de l’année à date que nous reproduisons  ci-dessous (pour les demeurés, il faut cliquer dessus pour l’agrandir)  .

Top 15 box office France au 8 septembre 2015

Ce qui frappe d’abord est la razzia opérée par Universal. Trois films aux trois premières places et un quatrième en sixième position. Du jamais vu. Quant aux films en eux-même… Minions déçoit mais est plébiscité par les enfants. Que demander de plus ? Jurassic World et 50 nuances de Grey constituent une sorte de ventre mou du blockbuster actuel (entre indigeste et sans saveur). Et puis il y a Fast and Furious 7 qui est passé has been d’un coup d’un seul lors de la sortie de Mad Max Fury Road que distribue un Warner Bros. dont le bon goût est d’associer dans ce top intermédiaire de l’année American Sniper. Pas certain que Max soit encore là à la fin de l’année mais au moins le distributeur n’a pas à rougir de ses films figurant ici. En effet, deux poids lourds vont toquer à la porte d’ici là. Deux films distribués au demeurant par des sociétés qui ne figurent pas du tout au sein de ce classement. On pense bien entendu à 007 Spectre distribué par Sony Pictures et Star Wars VII distribué par la Fox. Cette dernière risquant d’ailleurs de mettre tout le monde d’accord assez vite.

Autrement, Disney positionne tout de même trois films dont Vice Versa qui aura donc pleinement profité des vacances estivales pour rejoindre des succès au box office comme Toy Story 3 (4 264 276 entrées) ou Là-Haut (4 419 588 entrées), les dernières productions Pixar a avoir dépassé les 4M d’entrées. Sans oublier pour finir ce rapide tour d’horizon de la rentrée, de mentionner les français avec Pathé qui avec Papa ou maman et J’ai pas mangé mon père (qui n’en demeure pas moins un four emblématique) incrustent donc deux films à plus de 2M d’entrées. UGC qui avec Les Profs 2 s’octroie le meilleur cumul d’entrées pour un film français à date (et sauf surprise, on ne voit pas bien qui viendra le détrôner). Et puis SND avec Divergente 2 et EuropaCorp avec Taken 3, distributeurs français s’il en est, tirent leur épingle du jeu avec des films en langue anglaise quand il ne s’agit pas de productions yankees. Enfin, Paramount place le cinquième opus de Mission: Impossible qui finit de donner à ce classement sa tendance définitive placée à l’aune des suites qui sont ici au nombre de… 9.

Box Office France du 2 au 8 septembre 2015Mission: Impossible Rogue Nation justement qui après 3 semaines tout en haut du box office de cette fin d’été, passe en deuxième position derrière Le Tout Nouveau Testament. Si en soi, il s’agit là d’un joli pied de nez et une perf plus qu’honorable pour le dernier Jaco Von Dormael, le cinéma belge et son distributeur Le Pacte inclus, on ne peut manquer de s’étrangler devant le cumul des entrées pour un film en tête de classement. Moins de 300 000 c’est du quasi jamais vu. Idem d’ailleurs au niveau global avec un plus que faiblard 1 921 430 entrées pour cette première semaine de septembre. Pour info, des semaines à moins de 2M d’entrées, en incluant celle-ci, il y en a eu 5 en tout sur les 7 dernières années (dont une en juin dernier). C’est dire la « perf ».

Après, il est certain que les films qui ont lancés la dernière ligne droite de 2015 n’avaient certainement pas le potentiel pour porter le box office beaucoup plus haut. Outre le Jaco Van Dormael donc qui reste un film dit médian et pour lequel Le Pacte a judicieusement choisi sa fenêtre de sortie, on retrouve différent pedigree au sein du top 10. No Escape tout d’abord, film un peu grossier, ethnocentrée yankee mais finalement assez efficace dans le genre pour lequel SND n’avait de toute façon pas des ambitions démesurées mais qui fait le job comme on dit. La Volante ensuite, thriller français ridicule pour ne pas dire gênant qui ne trouve quant à lui pas vraiment son public si tant est qu’il existe. Et enfin Ricki and the Flash qui devrait très rapidement tomber dans les limbes de l’oubli si ce n’est fait. On a tout de même un pincement au cœur pour le réalisateur de Dangereuse sous tous rapports qui par ailleurs ressort en Blu-ray chez WildSide. On vous en reparle en détail très bientôt.

Un dernier mot sur la Palme d’or Dheepan qui ne passera pas la barre du million d’entrées comme ont pu le faire les trois derniers films de Jacques Audiard. C’est que de toute façon, et comme le montre le récap ci-dessous, avoir la Palme n’est presque jamais synonyme de box office de malade. De plus, Audiard a opté ici pour des acteurs inconnus et quasi amateurs. Une donnée qui n’a certainement pas facilité la tâche des communicants chez UGC qui de toute façon s’étaient déjà tirés une balle dans le pied en décidant de le sortir fin août. Quoi qu’il en soit, Dheepan mérite d’être vu, ne serait-ce que part son sujet qui ne peut qu’être passionnant derrière la caméra d’un de nos trop rares véritables cinéastes en activité.

Box Office Palme d'or depuis 1975

Une réflexion sur « Box office France du 17 août au 06 septembre 2015 : Les recettes de Dieu »

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *