Ceremonie-des-cesar

Les César, à quoi ça sert ?

En soit, cela ne sert à rien d’aller allumer la 40ème cérémonie des César. C’est que quelque part, sa sélection est juste le reflet plus ou moins exact selon les années de ce que l’on peut appeler la partie immergée de la production cinématographique française dite du milieu ou en dessous. Ainsi, il faudra souvent faire une croix sur les succès populaires. Et comme ceux-ci sont souvent en France des comédies, il est donc bien inutile d’y chercher une quelconque radiographie instantanée de notre cinéma. Ce n’est de toute façon pas son credo et encore moins sa raison d’être. Mais justement cela sert à quoi les César ?

affiche-40eme-ceremonie-CésarAu passage, le joli paradoxe de cette année c’est que l’Académie ait choisi Dany Boon pour présider la cérémonie. Vous savez le gars qui a enfanté Bienvenue chez les Ch’tis aux 20 millions d’entrées et qui était venu en survet orange et haut de smoking éteindre une polémique qu’il avait allumée lui-même quant à l’absence du film de quasiment toutes nominations (il n’a été nommé « que » dans la catégorie Meilleur scénario original). Six ans plus tard Supercondriaque réalisé par ce même Dany et Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? repartent broucouilles. Alors il est vrai qu’à part leur créer des catégories du genre « Meilleur film multi-ethnique » ou « Meilleur film avec du Boon dedans », c’était compliqué pour les votants. D’un autre côté, La Famille Bélier aux déjà plus de 5 millions d’entrées est bien nommé à six reprises dans les catégories dites « casting » (seconds rôles, actrices…) et meilleur scénario original. Histoire de ne pas totalement se couper du grand public ?

Si l’on jette maintenant un œil plus précis sur les films ayant eu les honneurs de multiples nominations, cela donne ce classement :
10 : Saint Laurent
9 : Les Combattants
8 : Timbuktu
7 : Hippocrate / Yves Saint Laurent
6 : La Famille Bélier / Sils Maria
4 : Bande de filles
3 : Eastern Boys / La Belle et la Bête
2 : Bird People / Party Girl / La French / La Prochaine fois je viserai le cœur / Fidelio, l’odyssée d’Alice / Respire / Qu’Allah bénisse la France / Lulu femme nue / Elle L’adore / Pas son genre / Deux jours, une nuit / Diplomatie / Une Nouvelle amie

Au-delà et si on fait fi des documentaires, films d’animation et des films étrangers (à l’exception du film des Dardenne nominé dans cette catégorie et de Marion Cotillard nommée dans celle de Meilleure actrice – allez comprendre), les autres films ayant reçu une nomination sont : La Chambre bleue / Les Héritiers / Un Beau dimanche / Samba  et Dans la cours.

Soit une trentaine de long métrages de fiction sur une production française de plus de 250 films. C’est à la fois peu et beaucoup. Côté box office, outre La Famille Bélier, c’est Samba qui pérore à plus de 3 millions d’entrées. Ensuite il faut descendre aux alentours du million et demi d’entrées (La Belle et la bête, Yves Saint Laurent, La French). Le petit Poucet étant Eastern Boys avec 47 351 entrées. Chacun de toute façon y verra midi à sa porte en pointant du doigt ici un oubli, ou là des nommés qui n’ont rien à y faire. Et de se dire que finalement il s’agit bien ici d’une radiographie. De celle qui pousse un peu au suicide tant les films qui vont avoir les honneurs compassés de l’Académie démontrent en creux que rien ne va plus mais avec toujours la possibilité de rebattre les cartes. C’est le système à la française qui veut ça.

Prenons les deux Saint Laurent. Remarquons déjà que nous aimons bien en France produire deux fois le même film sur une courte période. On pense à La Guerre des boutons il n’y a pas si longtemps que cela (les perspicaces me répondront que les États-Unis font souvent de même avec en 2014 les deux Hercule). Faute de mieux, les voici qui se retrouvent tous deux en tête de gondole des nominations. Que l’on aime les deux films ou non, il y a tout de même là comme un problème que l’on qualifiera de manque de diversité. Mais est-ce la faute des votants ? Il est évident qu’ils ne vont pas prendre la peine de visionner la totalité de la production 2014 et ce même s’ils reçoivent les DVD de quasiment tous les films. On va donc là où le cœur balance, on va choisir des films qui ont eu les honneurs d’une bonne presse, d’une bonne promotion avant, pendant et surtout après la sortie qui s’apparente par exemple en des pleines pages dans le Film Français. Exemples ci-dessous.

Rien de répréhensible. On appelle cela la campagne pour les César comme il en existe une bien plus virulente pour les Oscars. Il est évident aussi que les boîtes de prod les plus nanties partent avec une longueur d’avance. Puis il y a le lobbying et les échanges de bons procédés (tu votes pour mon film, je voterai pour le tien l’année prochaine). C’est de bonne guerre. En fait les César c’est pour récompenser la profession, la « famille du cinéma ». Pour essayer d’y adjoindre le public, il faut l’emballer tel un spectacle. Mais la greffe n’a jamais pris. Les audiences toujours en berne, l’ennui des spectateurs et des téléspectateurs se confirmant d’années en années.

Et il est évident que la tendance ne va pas s’inverser compte tenu de ce que l’on va récompenser fin février. Soit un cinéma sous respiration artificielle qui plus que jamais ne sait plus attirer le public que par des comédies aseptisées, qui plus que jamais ne sait plus prendre de risques à quelques exceptions près (De guerre lasse, L’étrange couleur des larmes de ton corps, Alleluia ou encore Maestro). Il y a bien entendu des films qui méritent d’être là comme le Respire de Mélanie Laurent, le Diplomatie de  Volker Schlöndorff, le Bande de filles de Céline Sciamma et quelques autres qui n’ont eu droit qu’à une seule nomination histoire de. On préférera de toute façon mettre en avant les surestimés Sils Maria et Les Combattants (merci la Femis et sa relève tant attendue), le hipster Timbuktu (sorte de béquille pour dîners en ville) ou celui qui n’en demandait pas tant, Hippocrate. Et ne parlons pas de La Belle et la bête, film enluminure et naufrage technologique sinon artistique.

L’heure est grave et la cérémonie à venir sera là pour nous le rappeler. Comme quoi, elle sert bien à quelque chose. Inutile d’ailleurs d’aller y jeter un œil, c’est perdu / gagné d’avance.

La grille complète des Nominations de la 40ème cérémonie des César.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *