Le mecano de la General

Les critiques SMS de la rédaction

La semaine dernière, la publication ici même des petits avis envoyés par Stef depuis son smartphone mais néanmoins Iphone ont rendu fou de jalousie les autres membres de la rédac. Résultat, grève sur le tas pendant quelques minutes et acceptation d’ouvrir cette rubrique à l’ensemble de la rédaction. Sept jours plus tard, si je continue à bien recevoir des textos enflammés de Stéphane, j’attends toujours que d’autres se manifestent, à commencer par celui qui est le seul sédentaire de l’équipe assis en face de moi…

Le Prix à payer : pas aussi didactique ni captivant que le fulgurant Inside Job mais néanmoins suffisamment bien ficelé et compréhensible par tous pour dresser un état des lieux des magouilles financières à l’aube du 21ème siècle et des géants du web et démontrer que les 1% de nantis de la planète feront tout pour qu’une régularisation mondiale ne voit jamais le jour. Le parallèle avec l’ère féodale est à ce titre très significatif.
Le comble dans l’histoire : être aller voir le film dans un cinéma situé dans l’une de ces places fortes financières (La Défense) et rédiger ce SMS sur un smartphone d’une marque qui profite justement de ces paradis fiscaux (Apple pour ne pas le citer) !!!
3,5/5

Commentaires de la rédac : On signalera ici le papier de Cédric pour ceux que la critique SMS rebute. On en profitera aussi pour dire que le documentaire signé Harold Crooks (un joli patronyme pour un tel sujet de doc quand même) distribué par ARP Sélection s’en est extrêmement bien sorti après 24h d’exploitation puisque engrangeant 2 581 entrées sur seulement 18 copies quand d’autres sur 30 copies de plus dépassaient à peine les 2 000 entrées (Félix & Meira / Les Jours venus…)

Papa ou maman : une première moitié « calme » mais déjà très drôle qui pose les enjeux d’une seconde partie qui dégoupille un humour vachard façon Guerre des Rose pour la non garde des enfants et qui enchaîne les gags souvent à pleurer de rires à 100 à l’heure pour in fine mieux faire exploser (au propre comme au figuré) la cellule familiale. Largement plus recommandable que le très gentillet et mou Toute première fois sorti la semaine passée.
3,5/5

Commentaires de la rédac : 100 875 entrées sur 534 copies. Le premier film de  Martin Bourboulon a mis tout le monde d’accord et s’impose comme le troisième meilleur démarrage premier jour de 2015. Il faudra s’attendre du coup à une première semaine à plus de 500 000 entrées. Et comme il semble faire consensus, il n’y a pas de raison à ce qu’il ne soit pas au minimum millionnaire. Pathé retrouve ainsi le sourire après de longs mois de disette.

Jupiter Ascending : visuellement, y’a pas à dire, on voit où est passé tout le fric ! Pour arracher, ça arrache ! Sur le fond en revanche, ça rame un peu avec la reprise des mêmes thématiques chères aux Wachowsky (philosophie sur l’origine et le sens de la vie, l’élue capable de changer le sort de l’humanité, etc.) sans oublier bien sûr la petite love story. Mais dans le genre space opera décomplexé et spectaculaire, ça ne vaut pas Les Gardiens de la galaxie.
Et ça ne fera sûrement pas les mêmes scores non plus.
3/5 avec sans doute une tendance au 2,5/5 au second visionnage.

Commentaires de la rédac : Sans oublier niveau thématique cette Terre, Planète nourricière pour Aliens ici, quand elle l’était déjà pour Intelligence Artificielle dans Matrix. Bref, il est vrai que l’on est en terrain connu. Globalement du même avis que toi mon Stefanou surtout quant à ta remarque « second visionnage ». Ce qui semble rassurer les « fans » un peu déboussolé par l’inénarrable Cloud Atlas. Au demeurant voici le film parti sur des bases plus élevés avec 43 337 entrées sur 392 entrées premier jour quand Cloud Atlas peinait avec 16 893 entrées sur 160 copies. Il faut dire qu’à l’époque Warner France avait abandonné le film en rase campagne. Jupiter : Le destin de l’univers devrait émarger vers les 250 000 entrées en première semaine pour aller chercher pourquoi pas le million (mais plus certainement les 800 000 entrées) avec l’aide des vacances scolaires.

Into The Woods : mélanger plusieurs contes célèbres pour mieux leur tordre le coup dans une comédie musicale n’était pas en soit une mauvaise idée. Et l’ensemble fonctionne même à plusieurs reprises. Mais le reste du temps le résultat est poliment ennuyeux… et surtout beaucoup trop long : 2h05 !
2/5

Commentaires de la rédac : vivement Les Nouveaux héros pour Disney qui enquille ces derniers temps des revers qui ne lui ressemblent pas. Souvenirs de Marnie des Studios Ghibli affiche 88 436 entrées en trois semaines d’exploitation. Benoît Brisefer est à 121 971 entrées sur 371 copies lors de sa première semaine d’exploitation. Autant dire une sacrée plantade. Quant à Into the Woods c’est juste un peu mieux (115 670 entrées sur 178 copies la semaine dernière), mais pas de quoi pavoiser. Pas certain au demeurant que les vacances viennent donner un coup de pouce à un film qui en mélangeant justement les genres a déjà perdu son public avant même sa sortie.

Snow Therapy : sur le fond, y’a plein de bonnes choses à traiter sur la place de l’homme et de la femme au sein du couple et de la cellule familiale. Sur la forme en revanche, ça prend vite des allures de thérapie à la petite semaine quand ça ne flirte pas avec des situations qui sonnent faux. De surcroît, la deuxième heure s’étire interminablement en longueur.
1,5/5

Commentaires de la rédac : film que l’on avait loupé à Cannes et qui semblait arriver dans les salles nantis d’une petite réputation fort recommandable. Bon, Stef vient de lui casser ses petites pattes arrières mais que cela n’empêche pas d’aller juger sur pièce d’autant que la première semaine d’exploitation tout à fait encourageante va permettre à ce film suédois signé Ruben Ostlund de passer les vacances sans trop vite disparaître des salles (55 557 entrées sur 98 copies).

Je n’étais pas tout à fait honnête en intro puisque Flavien Bellevue m’avait envoyé ceci à propos du Mécano de la General projeté en séance unique à la Cinémathèque à l’occasion du Festival International du Film Restauré : Vachement bien cette version restaurée du Mecano de la General en 4K par Cohen film collection. Bien propre et bien contrastée avec un super accompagnement musical piano-contrebasse. Encore un futur Blu-ray en perspective à racheter puisque Kino Lorber aux États-Unis nous avait déjà gratifié d’une belle édition en 2009. MK2, qui semble toujours détenir les droits en France ne semble par contre toujours pas décider à se fendre d’une édition Blu-ray.

Une réflexion sur « Les critiques SMS de la rédaction »

  1. L’avenir de la critique, bravo, même s’il y bien sûr parfois des films qui méritent qu’on s’y attarde plus. Les tartines prétentieuses d’auteurs qui détiennent LA vérité, non merci.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *