Sorties Ciné du 27 juillet 2016 : Plus vite, plus haut, plus fort

On finit juillet et ses sorties ciné comme on l’avait commencé. Pas grand chose à se mettre sous la rétine ou en tout cas pas de quoi sortir le larfeuil pour lâcher 10 keuss. On précisera que deux films sont déjà disponibles en VOD dans leur pays de production et que l’on peut donc les voir à moindre coût sinon moins. On dit ça, on dit rien.

Séance 14h des films sortis le27 juillet 2016

Insaisissables 2 - AfficheInsaisissables 2 (Now You See Me 2) de Jon M. Chu (USA) – 2h05 (SND)

Un an après avoir déjoué le FBI et conquis le public avec leurs tours de magie à la Robin des Bois, les 4 Cavaliers refont surface avec une performance grâce à laquelle ils espèrent exposer au grand jour les pratiques malhonnêtes d’un magnat de la technologie.

Le premier nous avait laissé sur un sentiment de bof endémique qui a donc pour conséquence le désintérêt assumé quant à ce deuxième opus. On va laisser cela aux Mandrake en herbe et nous on va profiter des plaisirs de la campagne française. SG

La Couleur de la victore (Race) - AfficheLa Couleur de la victoire (Race) de Stephen Hopkins (USA) – 2h03 (La Belle Company)

Dans les années 30, Jesse Owens, jeune afro-américain issu du milieu populaire, se prépare à concourir aux Jeux d’été de 1936 à Berlin.

On veut bien comprendre que La Belle Company, le distributeur, ait voulu profiter de l’actualité olympienne pour sortir La Couleur de la victoire. Mais quand on sait que le film de Stephen Hopkins qui vient de la télé, est disponible en vidéo sous toutes les formes possibles avec des STF depuis fin mai dans son pays d’origine, on se dit que voici une course perdue d’avance. SG

Comme des bêtes - AfficheComme des bêtes (The Secret Life of Pets) de J Yarrow Cheney et Chris Renaud (USA) – 1h27 (Universal)

La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

Gentillet tout plein. Vos enfants vont adhérer / adorer sans l’ombre d’un doute. Du côté des adultes, ce sera plus compliqué et il faudra de temps à autre prendre son mal en patience. Au passage il s’agit là d’une création de la boîte à qui l’on doit Les Minions et Moi, Moche et méchants. Déjà un carton aux States où il est sorti vendredi dernier (+ de 100M de dollars sur le week-end) et le 13ème meilleur démarrage 2016 à la séance de mercredi 14h chez nous. 2,5/5SG

The Wave - AfficheThe Wave (Bølgen) de Roar Uthaug (Norvège) – 1h50 (Panorama Films)

Après plusieurs années à surveiller la montagne qui surplombe le fjord où il habite, Kristian, scientifique, s’apprête à quitter la région avec sa famille. Quand un pan de montagne se détache et provoque un Tsunami, il doit échapper à la vague dévastatrice puis retrouver les membres de sa famille.

AB Groupe qui jusqu’ici se cantonnait à la télé avec un catalogue ad hoc conséquent, a lancé il y a quelques mois Panorama, une société de distribution cinéma. Son premier film est donc The Wave, le plus gros succès à date au box office norvégien. Mais aussi le plus piraté et le plus disponible en téléchargement. L’effet sur le box office français ne devrait donc pas aller au-delà de la vaguelette. Un coup d’épée dans l’eau pour un film qui de toute façon n’appelle pas à une autre forme de vision que depuis son canapé. 2,5/5SG

Genius - AfficheGenius de Michael Grandage (USA) – 2h05 (Mars Films)

Écrivain à la personnalité hors du commun, Thomas Wolfe est révélé par le grand éditeur Maxwell Perkins, qui a découvert F. Scott Fitzgerald et Ernest Hemingway. Wolfe ne tarde pas à connaître la célébrité, séduisant les critiques grâce à son talent littéraire fulgurant.

Encore un biopic… Le « genre » dépotoir par excellence du cinéma soi-disant indépendant US actuel. Soupirs ! SG

Une réflexion sur « Sorties Ciné du 27 juillet 2016 : Plus vite, plus haut, plus fort »

  1. Super article, j’aime bien votre manière d’écrire. C’est vrai que Insaisissable premier du nom nous a laissé un peu sur notre fin à la fin :I
    par conséquent, j’irai voir comme des bêtes à la place

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *