Première Séance - Marguerite

Première Séance : Marguerite de Xavier Giannoli

À y’est, les vacances sont terminées depuis longtemps et on a retrouvé notre salle fétiche du Max Linder pour un nouvel enregistrement de Première Séance. Au menu Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael, Youth de Paolo Sorrentino et Marguerite de Xavier Giannoli. Et puis surtout un invité de marque en la personne d’Alain Riou que l’on ne remerciera jamais assez pour avoir eu la gentillesse d’accepter notre invitation pour ce numéro (à trois bandes) de rentrée.

Marguerite - Affiche

On précise tout de suite que cette fois Alain parle même s’il n’a toujours pas vu le film. Il parle plus que bien d’ailleurs (mais qui pour en douter) en nous assénant quelques belles réflexions tout en étalant humblement son savoir immense. Quant à Cédric et votre serviteur, nous le couvons langoureusement du regard tout en essayant de hisser notre niveau habituel.

Pas gagné du tout puisque je me loupe dans les grandes largeurs en assénant que pour Giannoli il s’agissait là d’une histoire totalement originale alors qu’en fait le cinéaste s’est librement inspiré d’une riche américaine qui chantait faux et massacrait le répertoire classique. C’est Flavien, notre monteur, qui m’a taclé en post-prod et bien entendu Cédric, mon compère pour la vie, n’a rien vu venir alors que pourtant il avait préparé son intervention du jour avec soin. Il faut voir (ou plutôt entendre) comment il contextualise avec panache un film qui semble l’avoir moins laissé sur sa faim que le pov’ gars situé à son extrême droite.

On fera mieux la prochaine fois (moi surtout donc et ce ne sera pas dure). Mais en attendant, vous oubliez mon blaze et prenez la peine d’écouter le reste. Ça vaut le détour 😉

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *