La Fille inconnue - Image Une Fiche film

Fiche film : La Fille inconnue

« Elle n’a rien d’une héroïne extraordinaire et cela me plaît. On sait très peu de choses sur sa vie privée. À mon sens, le film raconte comment Jenny renaît à la vie et à elle-même en rencontrant les autres. Jenny est quelqu’un qui éprouve, qui écoute et qui n’adopte aucune posture de supériorité vis-à-vis de qui que ce soit. » – Adèle Haenel à propos de son personnage dans La Fille inconnue.

La Fille inconnue (2016)

Réalisateur :  Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne
Acteurs : Adèle Haenel, Olivier Gourmet, Jérémie Renier, Louka Minnella, Christelle Cornil, Thomas Doret
Durée : 1h46
Distributeur : Diaphana
Sortie en salles : 12 octobre 2016

Résumé : Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé.

Articles / Liens :

  • Avis cannois (à noter que le film a bénéficié d’un remontage pour la sortie en salles passant de 113 minutes à 106 minutes)
  • Avis express : Depuis deux ou trois films, le cinéma des frères Dardenne avaient tendance à ronronner. Avec cette Fille inconnue, ils ont passé le cap de l’auto citation paresseuse et sans âme. À croire que les rumeurs qui voulaient que ce film soit quelque part une « commande » de Frémaux voulant absolument voir figurer les frères belges dans la sélection cannoise 2016 étaient justifiées. La Fille inconnue y a pour le coup reçu un accueil plus que mitigé obligeant certainement les deux cinéastes à revoir leur copie puisque le film propose désormais un montage différent et une durée plus resserrée. On ne saurait dire ce qui change mais à l’évidence cela ne suffit pas à faire de cette Fille inconnue autre chose qu’un pâle reflet d’un cinéma autrefois éprouvant et naturaliste. Est-ce que les frères Dardenne se sont embourgeoisés ? Ce serait une critique facile tant le constat vaudrait pour tout artiste qui se respecte. Ou presque. Non, disons qu’il manque à tout cela une idée directrice et l’envie d’en découdre qui faisait d’un Rosetta par exemple un brûlot révélateur de la dérive sociale de nos sociétés dites modernes. Dans La Fille inconnue on a une jeune médecin uniquement portée par un remord qui va dicter le reste de sa vie. C’est pour le moins naïf. Pour ne pas dire plus. 2/5
  • La chronique DVD/Blu-ray
  • Box office
  • Dossier de presse
  • Voir la bande-annonce

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *