L'Odyssée (2016) de Jérôme Salle - Une

Fiche film : L’Odyssée

« Tout part d’un de mes enfants. Je me retrouve à parler de Cousteau à la maison et je m’aperçois que mon fils ne voit absolument pas de qui je parle. Il ne connaissait rien, ni les films, ni la Calypso, ni les bonnets rouges de l’équipage ! C’était incroyable car pour les gens de ma génération, le commandant Cousteau c’était un peu Jésus Christ, l’un des hommes les plus connus au monde… En discutant autour de moi, j’ai réalisé qu’il était en train de tomber complètement dans l’oubli pour les moins de 20 ans, voire les moins de 30 ans. J’ai donc commencé à regarder ce qui était écrit sur lui. Sur internet, dans les livres, j’ai revu des documentaires et tout cela au final a réveillé une nostalgie d’enfance. Je me suis également aperçu qu’à part le film de Wes Anderson « La vie aquatique », aucun projet de cinéma n’avait jamais abordé ce destin exceptionnel… À partir de là, j’ai tiré comme sur le fil d’une pelote et j’ai vite senti un mystère : on sait très peu de choses sur Jacques-Yves Cousteau. Il maîtrisait parfaitement sa communication en se filmant avec son équipage mais sans jamais rien révéler de son intimité. » – Jérôme Salle à propos des origines de L’Odyssée

L’Odyssée (2016)

Réalisateur : Jérôme Salle
Acteurs : Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou, Laurent Lucas, Benjamin Lavernhe, Vincent Heneine
Durée : 2h02
Distributeur : Wild Bunch
Sortie en salles : 12 octobre 2016

Résumé : 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

Articles / Liens :

  • Avis express : Au générique de fin, le réalisateur précise avoir tenté d’extraire la quintessence de la vie de Cousteau après avoir compulsé une myriade de documents. L’entreprise est fort louable et se traduit à l’écran par certaines scènes qui parviennent à nous émerveiller (les séquences aquatiques réalisées sans trucage par les acteurs eux-mêmes) tandis que d’autres réussissent à nous émouvoir. Pour autant, cette tentative (inhérente au registre du biopic) de nous montrer cette figure iconique du monde marin dans son intimité familiale n’en aboutit pas moins à une évocation beaucoup trop hiératique et décousue pour soulever un quelconque enthousiasme sinon peut-être l’envie de (re)découvrir les nombreux documentaires réalisés par Cousteau en personne. 2,5/5
  • La chronique DVD / Blu-ray
  • Box-office
  • Dossier de presse
  • Voir la bande-annonce

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *