Sing Street - Image une fiche film

Fiche film : Sing Street

Après Once en 2007 qui obtint l’Oscar de la meilleure chanson originale et New York Melody en 2014, qui mettait en scène Keira Knightley et Mark Ruffalo tous deux éprouvés par le monde de la musique new-yorkais, John Carney fait avec Sing Street une nouvelle incursion dans le film musical. Pour ce nouveau projet, le réalisateur avait toutefois envie de s’impliquer de manière plus personnelle : « Je ne voulais pas tourner un film musical sans raison valable. Je voulais raconter un épisode de ma vie suffisamment intéressant pour que j’aie envie d’en parler. Et je souhaitais que cette histoire soit sincère et personnelle. »

Snowden (2016)

Réalisateur : John Carney
Acteurs : Aidan Gillen, Jack Reynor, Maria Doyle Kennedy, Lucy Boynton, Kelly Thornton, Kyle Bradley Donaldson
Durée : 1h46
Distributeur : Mars Films
Sortie en salles : 26 octobre 2016

Résumé : Dublin, années 80. La pop, le rock, le métal, la new wave passent en boucle sur les lecteurs K7, vibrent dans les écouteurs des walkmans et le rendez-vous hebdomadaire devant  « Top of the Pops » est incontournable.
Conor, un lycéen dont les parents sont au bord du divorce, est obligé à contrecœur de rejoindre les bancs de l’école publique dont les règles d’éducation diffèrent de celles de l’école privée qu’il avait l’habitude de fréquenter.
Il se retrouve au milieu d’élèves turbulents qui le malmènent et de professeurs exigeants qui lui font rapidement comprendre qu’en tant que petit nouveau, il va devoir filer doux. Afin de s’échapper de cet univers violent, il n’a qu’un objectif : impressionner la plus jolie fille du quartier, la mystérieuse Raphina. Il décide alors de monter un groupe et de se lancer dans la musique, univers dans lequel il ne connait rien ni personne, à part les vinyles de son grand frère. Afin de la conquérir,  il lui propose de jouer dans son futur clip.

Articles / Liens :

  • Avis express : C’est ce que l’on appelle un feel good movie. Terminologie qui avec le temps devient de plus en plus péjorative mais qui sied très bien à ce film qui n’a d’autres ambitions que de raconter façon autobiographique le double dépucelage du réal (musical et bien entendu sexuel). Au-delà, on sera ravi d’apprendre que les années 80 furent la dernière décennie de pure invention musicale. Apparemment on ne fait que recycler depuis. Je me souviens pourtant que voilà une époque où le Top 50 roi vomissait une musique de plus en plus samplée et pompée à la va-vite. Mais bon, passons. On est en plein nostalgia 80’s et on ne voudrait absolument pas casser le mouvement qui sent pourtant un peu la naphtaline senteur lavande. Ce que, attention, n’est pas absolument pas Sing Street qui n’est qu’un petit film dont la prétention ultime est de filer la pêche. Ce qu’il réussit assez bien au demeurant. 3/5
  • La chronique DVD / Blu-ray
  • Box-office
  • Dossier de presse
  • Voir la bande-annonce

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *