Tu ne tueras point - Image une fiche film

Fiche film : Tu ne tueras point

Mel Gibson signe son grand retour derrière la caméra avec Tu ne tueras point, dix ans après Apocalypto.

Quatorze ans se sont écoulés entre l’idée de tourner Tu ne tueras point et la production effective du film. Bill Mechanic, le producteur, tenait absolument à ce que Mel Gibson réalise le film : « J’ai envoyé le scénario de Tu ne tueras point à Mel en 2002, puis en 2010 et enfin en 2014. Ses agents l’avaient lu, mais jusqu’à ce que je le lui fasse parvenir pour la troisième fois, il avait préféré se concentrer sur ses propres projets. En 2014 cependant, il l’a lu d’une traite et dès le lendemain matin, il acceptait de prendre les rênes du film. »

Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge – 2016)

Réalisateur : Mel Gibson
Acteurs :  Andrew Garfield, Sam Worthington, Vince Vaughn, Teresa Palmer, Luke Bracey, Hugo Weaving
Durée : 2h11
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Sortie en salles : 9 novembre 2016

Résumé : 1945, alors que la guerre dans le Pacifique fait rage et que les forces américaines mènent l’une des batailles les plus acharnées du conflit sur l’île d’Okinawa, un soldat s’est distingué. Fidèle à ses convictions et armé de son seul courage, il a sauvé la vie de dizaines de soldats blessés.

Articles / Liens :

  • Avis express : Oui les scènes de guerre sont ahurissantes de véracité rappelant sans conteste la claque prise lors du débarquement sur les plages normandes avec le film de Spielberg. Mais après ? Et bien après il y a Gibson le bigot qui nous parle et nous assène sa morale qui n’a pas évolué d’un iota depuis La Passion du Christ. Et elle pue toujours autant 12 ans après. Alors certes ici c’est gentillet et cela avance à pas de velours mais le message reste le même. Et il est asséné avec imageries outrées, une bande son a grand renfort de trémolos et un Andrew Garfield à l’interprétation que l’on peut juger soit habitée, soit élégiaque, soit hestonnienne (cf Les 10 commandements). Bon on ne dit pas que c’est mauvais hein. Mais juste que la bondieuserie gibsonnienne à tendance à de plus en plus nous gonfler sévère. D’autant qu’à côté le bougre sait furieusement filmer. Mais ça on le savait déjà. 3/5SG
  • Avis express n°2 : Avec Tu ne tueras point, Mel Gibson semble en quelque sorte fusionner ses trois précédents longs-métrages : le patriotisme d’un Braveheart, la foi de La Passion du Christ et la barbarie guerrière d’un Apocalypto. En résulte une œuvre tout à la fois poignante et tétanisante dont les emphases ne siéront pas à tous mais dont la seconde moitié se hisse à la hauteur de la séquence anthologique du débarquement du Soldat Ryan et sert précisément à éprouver cette foi inébranlable de l’homme pour servir son pays face à l’une des plus grandes barbaries qu’ait connue l’humanité : la Seconde Guerre Mondiale. 4/5 – Stéphane Argentin
  • La chronique DVD / Blu-ray
  • Box-office
  • Le dossier de presse
  • Voir la bande-annonce

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *