Le Corps de mon ennemi - Image Une

Fiche film : Le Corps de mon ennemi

Le Corps de mon ennemi est l’adaptation du roman homonyme de Félicien Marceau. Henri Verneuil s’était porté acquéreur des droits cinématographiques du livre dès sa publication en 1975.

Le Corps de mon ennemi est la septième et avant-dernière collaboration entre Belmondo et Verneuil. Elle intervient juste après le succès de Peur sur la ville et ses 3 948 746 entrées. À noter d’ailleurs que sur les 34 films que compte la filmographie de Verneuil, quatre seulement n’ont pas dépassé le million d’entrées.

Le Corps de mon ennemi (1976)

Réalisateur : Henri Verneuil
Acteurs : Jean-Paul Belmondo, Marie-France Pisier, Bernard Blier, Claude Brosset, Daniel Ivernel, Bernard-Pierre Donnadieu, Nicole Garcia
Durée : 2h01
Distributeur : AMLF
Sortie en salles : 13 octobre 1976

Résumé : Un homme condamné pour un double meurtre qu’il n’a pas commis sort de prison. Il recherche les véritables assassins, dans une ville ou règne la grande bourgeoisie du textile.

Articles / Liens :

  • Avis express : Quand Verneuil fait du Chabrol cela donne Le Corps de mon ennemi, un semi brûlot politique qui a pour toile de fond la bourgeoisie de province pompidoulienne. Si l’ensemble manque un peu de finesse et que la fin est attendue, la démonstration reste d’une belle efficacité bien aidée par un bestiaire d’acteurs tous formidables depuis les seconds couteaux jusqu’à notre bébel national qui montre ici une autre facette de son talent très éloigné de sa présence animale usuelle qui fit par exemple le succès de Peur sur la ville, sa précédente collaboration avec Verneuil mais aussi son précédent film. Un risque calculé et assumé même si les chiffres du box office affichèrent deux fois moins d’entrées d’un film à l’autre. Verneuil amorçait là donc sa période plus politique avec des réalisations à venir comme I… Comme Icare et Mille Milliards de dollars. Peur sur la ville n’a pas à rougir de la comparaison mais on sent tout de même Verneuil encore un peu sur la retenue. Comme si le matériau lui brûlait un tantinet les doigts et qu’il ne voulait pas se mettre tout le monde à dos d’un coup d’un seul. Les notables de province sont ainsi des salauds mais sans que pour autant cela déclenche chez le spectateur un profond rejet par rapport à ce qui lui est montré à l’écran. Un peu à l’image du personnage joué par Belmondo qui a depuis longtemps assimilé les codes de la ville et dont les actes sont certes celui d’un écorché vif mais qui n’aspire à rien d’autre qu’à en faire partie. Jusqu’à un certain point. Et c’est là où Le Corps de mon ennemi devient intéressant pour ne pas dire passionnant. On pense alors à Un homme est passé de Sturges ou plus proche de notre cinéma, Coup de tête de Annaud. Ce n’est pas le moindre des compliments à lui faire. 3,5/5SG
  • La chronique du Blu-ray : Le Corps de mon ennemi a été édité dans un DVD plus que correct chez StudioCanal en 2000. Une autre époque. Ce n’est que le 6 septembre 2016 que l’éditeur se décide enfin à porter le film en Blu-ray. Entre les deux on perd tous les bonus. Oh ils n’étaient pas nombreux mais on avait au moins droit sur le DVD à un court extrait d’un doc consacré à Verneuil qui revenait alors sur Le Corps de mon ennemi. Ici c’est walou sauf à se diriger vers l’interface en allemand (le Blu-ray est édité dans les deux pays en même temps) où l’on trouvera la bande annonce mais dans la langue de Goethe. Normal me direz-vous. Cette même bande annonce qui était présente sur le DVD et que nous vous proposons en lien ci-dessous dans la langue de Molière. Mais pour terminer sur une notre ultra positive, voilà un Blu-ray qui propose une image exceptionnelle certainement issue d’un master restauré. Ce n’est jamais précisé mais d’expérience c’est une évidence. (Re)voir dans ces conditions Le Corps de mon ennemi justifie à lui seul l’achat ou le rachat du film d’autant que son prix affiché est à moins de 15 euros et qu’il est déjà inclus dans des offres promotionnelles sur certains sites de e-commerce.

Captures issues de l’édition Blu-ray cliquables en HD natif 1920×1080

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *