Sully (2016) de Clint Eastwood

Fiche film : Sully

« Si cet événement est aussi sensible, c’est parce qu’il s’est déroulé à une époque où l’inquiétude régnait en maître : on subissait encore les retombées du 11 septembre, on avait des soldats postés au Moyen-Orient, on avait connu la crise financière de 2008… bref, tout le monde était inquiet. Le fait que cet accident ait eu lieu à Manhattan, et qu’on y ait tous survécu, a redonné de l’espoir à tout le monde, y compris à ceux qui n’étaient pas directement liés au vol 1549 » – Chelsey « Sully » Sullenberger

Sully (2016)

Réalisateur : Clint Eastwood
Acteurs : Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney, Mike O’Malley, Jamey Sheridan, Anna Gunn
Durée : 1h35
Distributeur : Warner Bros. France
Sortie en salles : 30 novembre 2016

Résumé : Le 15 janvier 2009, le monde a assisté́ au « miracle sur l’Hudson » accompli par le commandant « Sully » Sullenberger (Hanks) : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l’opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l’histoire de l’aviation, une enquête a été́ ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.

Articles / Liens :

  • Lire la critique
  • Avis express : Comme on pouvait s’y attendre avec ce nouveau long-métrage signé Clint Eastwood, le réalisateur poursuit inlassablement son questionnement de la notion de « héros » dont raffole l’Amérique. Mais pas seulement car derrière un dernier acte en forme de film catastrophe qui parvient à nous scotcher à notre fauteuil bien que l’on en connaisse l’issue (heureuse), c’est cette même Amérique fragilisée de l’après 11 septembre 2001 qu’ausculte Eastwood. Une nation et un peuple qui ne demande pas mieux que de s’unir dans ses heures les plus sombres afin de rendre hommage à ces milliers d’anonymes qui font simplement leur job (pompiers, ambulanciers, gardes côte, etc.) avec diligence et expérience. En découle un nouveau long-métrage, certes assez classique et attendu tant sur le fond que sur la forme, mais où la maestria d’Eastwood fait une nouvelle fois merveille pour nous émouvoir et nous amener à nous interroger sur ces héros d’un jour qui font la une des médias du monde entier. 4/5 – SA
  • Avis express n°2 : Mise en scène épurée pour ne pas dire ascétique. Discours rigoureux proche du style documentaire. Mais aussi montage flamboyant qui se permet des libertés qui cassent cette première impression monacale d’autant que les performances des acteurs jouent en un faux « Low Key » savoureux. De cette apparente dichotomie, Eastwood se permet une nouvelle immersion dans cette Amérique en mal de repères et de nouveaux héros. C’est poignant car il s’agit là de la radiographie d’une société en perdition à la fois vaincue par le 11 septembre mais toujours sur pieds quand il s’agit de sacraliser le moindre espoir. Eastwood nous donne à ressentir le pouls d’un pays malade qui ne cesse de se recroqueviller sur lui-même avec comme quasi unique guide ces héros ordinaires qui ne sont pas encore devenus des légendes. 3,5/5Sandy Gillet

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *