La La Land - Image Une Fiche film

Fiche film : La La Land

Damien Chazelle entretient une affinité particulière avec le genre musical. En effet, son film de fin d’études à Havard et premier long-métrage, Guy and Madeline on a park bench, était une histoire d’amour en noir et blanc racontée à travers des chansons et des danses. « J’ai découvert la comédie musicale tardivement, vers la fin de mes études secondaires, au moment où je m’intéressais au cinéma d’avant-garde, et j’ai commencé à regarder les films avec Fred Astaire et Ginger Rogers. Du coup, j’ai écrit des scénarios jusqu’à ce que je trouve une idée pour une comédie musicale de grande envergure qui obéisse aux mêmes codes – un film musical qui parle de la vraie vie mais qui soit fidèle aux œuvres spectaculaires du genre, tournées en Cinémascope et en Technicolor dans les années 50 ».

La La Land totalise 14 nominations aux Oscars parmi lesquelles : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleure chanson… Ce n’était arrivé que 2 fois auparavant dans l’Histoire du cinéma : Titanic (1997) et Eve de Joseph L. Mankiewicz (1951).

La La Land (2016)

Réalisateur : Damien Chazelle
Acteurs : Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend, J.K. Simmons, Rosemarie DeWitt, Finn Wittrock
Durée : 2h08
Distributeur : SND
Sortie en salles : 25 janvier 2017

Résumé : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. 
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. 
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Articles / Liens :

  • La critique
  • Avis express : Si Whiplash vous avait enthousiasmé, il y a alors fort à parier que ce nouveau long-métrage de Damien Chazelle vous enchantera au moins autant tant le bonhomme n’a pas son pareil à l’heure actuelle pour nous donner une banane d’enfer avec ce que d’aucuns qualifient de « feel good movie ». Certes, les vieux routards y verront sans doute beaucoup trop d’hommages / clins d’œil à l’âge d’or des comédies musicales mais ce La La Land n’en demeure pas moins brillamment exécuté, tour à tour drôle et émouvant dans sa raillerie du rêve hollywoodien tout autant que la sempiternelle thématique des difficultés à concilier aspirations et réalités professionnelles / personnelles. 4,5/5 – SA

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *