Live by Night (2016) de Ben Affleck

Fiche film : Live by Night

« C’était, en tant que réalisateur, l’occasion de rendre hommage aux classiques Warner du film de gangster des années 30 jusqu’aux années 70. Ils ont bercé mon enfance et ils possèdent une ampleur romanesque qui vous plonge dans un monde et une époque différents » – Ben Affleck à propos de Live by Night.

Live by Night (2016)

Réalisateur : Ben Affleck
Acteurs : Ben Affleck, Elle Fanning, Brendan Gleeson, Chris Messina, Sienna Miller, Zoe Saldana, Chris Cooper
Durée : 2h10
Distributeur : Warner Bros France
Sortie en salles : 18 janvier 2017

Résumé : « Quand tu te dévoiles dans ce milieu, ça finit toujours par te retomber dessus. Mais jamais comme prévu ». Joe Coughlin n’est pas du genre à écouter les conseils de son père. Bien au contraire, ce vétéran de la Première Guerre mondiale est un insoumis réfractaire à l’autorité. Pire encore, il mène une vie de criminel, alors qu’il est le fils du chef-adjoint de la police de Boston. Pourtant, Joe n’est pas une crapule. D’ailleurs, il n’a pas le cuir suffisamment épais pour le type d’existence qu’il a choisie. Contrairement aux gangsters pour lesquels il refuse de travailler, il a des principes et un grand cœur. Une attitude qui le rend souvent vulnérable, dans les affaires comme en amour. Déterminé à réparer les injustices subies par lui et ses proches, Joe s’engage dans une voie dangereuse, à l’encontre de son éducation et de son code d’honneur. Avec ses hommes, il quitte Boston et son froid hivernal pour s’aventurer dans la moiteur de Tampa, en Floride. Et si la vengeance est sans plus douce que la mélasse qu’il utilise pour son rhum de contrebande, Joe découvrira bientôt que le prix à payer est très élevé…

Articles / Liens :

  • Avis express : Lynché par la critique, boudé par le public, le quatrième long-métrage produit, écrit, réalisé et interprété par Ben Affleck méritait-il une telle vindicte populaire là où ses trois précédentes réalisations avaient su s’attirer les faveurs des journaleux et des spectateurs ? Assurément pas. Non qu’il s’agisse là d’une œuvre marquante mais, comme évoqué par Affleck lui-même quant à ses motivations pour faire le film, Live by night se pose effectivement en hommage à ces récits du grand banditisme situés en pleine prohibition. Affleck n’y réinvente assurément pas la poudre mais y ré-applique les recettes usuelles de son cinéma avec le même soin apporté à la mise en scène (magnifique photographie de Robert Richardson, chef op entre autres de Tarantino) qu’à sa galerie de personnages (mention spéciale aux brèves apparitions des « seconds couteaux » tels que Brendan Gleeson ou encore Chris Cooper tous deux dans des rôles de pères aimants prêts à tous les sacrifices pour venir en aide à leur progéniture). En résulte alors l’épopée certes convenu mais non moins appliqué de ce Joe Coughlin (Ben Affleck), petit gangster de Boston qui deviendra un grand baron de la Floride, au cours de cette époque charnière où la pègre, l’alcool, les jeux d’argent et la société catho-puritaine bien-pensante s’opposaient afin d’aboutir à une certaine idée de l’American Way of Life tel que nous la connaissons aujourd’hui. 3/5 – SA

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *