Silence - Image Une fiche film

Fiche film : Silence

Répandez la bonne parole...

Silence est l’adaptation du roman au titre éponyme écrit en 1966 par Shūsaku Endō, un écrivain catholique japonais. À noter que le livre a déjà connu une première adaptation en 1971 réalisée par Masahiro Shinoda. Le Silence du titre évoque le silence de Dieu face aux souffrances vécues en son nom.

Après avoir essayé de porter l’histoire de Silence à l’écran pendant près de 20 ans, Martin Scorsese a enfin pu lancer le tournage le 30 janvier 2015. À noter que le cinéaste et son scénariste Jay Cocks avaient écrit une première version du script dans les années 90 avec l’intention de réaliser le film après Gangs of New York. Malheureusement, Scorsese n’a pas pu obtenir les financements et a finalement décidé de se lancer dans la production d’Aviator. Le cinéaste a découvert le livre de Shūsaku Endō à la fin des années 90 au Japon. Ce dernier y tournait en effet Rêves sous la direction du légendaire Akira Kurosawa. Il incarnait Vincent Van Gogh dans le film.

Après La Dernière tentation du Christ (1988) et Kundun (1997), Silence marque la 3ème incursion de Martin Scorsese dans le film sur fond religieux, genre qui lui tient particulièrement à cœur.

Silence (2016)

Réalisateur : Martin Scorsese
Acteurs :  Andrew Garfield, Adam Driver, Tadanobu Asano, Ciarán Hinds et Liam Neeson
Durée : 2h41
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Sortie en salles : 8 février 2017

Résumé : XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Articles / Liens :

  • La Critique
  • Avis express : Tout ou presque a déjà été dit dans la critique ci-dessus, à savoir une véritable leçon de cinéma sur la forme mais où la démonstration éprouve non pas tant la foi de ses protagonistes dont on aura tôt fait deviner le sort (en gros dès l’apparition de Liam Neeson au bout de… 2 heures !) que la patience des spectateurs qui, pour certains, risqueront d’abdiquer avant la fin… ou bien de faire défiler en accéléré pour ceux qui opteraient pour un rattrapage en vidéo. 3/5 – SA

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *