Fences - Image une fiche film

Fiche film : Fences

Près de 10 ans après sa dernière réalisation, Denzel Washington est de retour derrière la caméra avec Fences. Il s’agit de son troisième long-métrage en tant que réalisateur après Antwone Fisher (2003) et The Great Debaters (2007).

Fences est tiré de la pièce de théâtre au titre éponyme écrite en 1983 par August Wilson et récompensée du Prix Pullitzer en 1987. Elle a également remporté le Tony Award de la meilleure pièce la même année.

Denzel Washington et Viola Davis ont déjà incarné Troy et Rose Maxon dans cette même pièce à Broadway en 2010. Le rôle de ces parents luttant pour le bien de leur famille a même valu aux deux comédiens un Tony Award, l’équivalent de nos Molières.

Viola Davis a été récompensée de l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Fences. Le film a par ailleurs été nominé dans les catégories meilleur film, meilleur acteur pour Denzel Washington et meilleur scénario adapté.

Fences (2016)

Réalisateur : Denzel Washington
Acteurs : Denzel Washington, Viola Davis, Stephen Henderson, Russell Hornsby, Mykelti Williamson
Durée : 2h19
Distributeur : Paramount Pictures France
Sortie en salles : 22 février 2017

Résumé : L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences…

Articles / Liens :

  • Avis express : Toujours casse gueule de vouloir retranscrire une pièce de théâtre, même à succès, au cinoche. Il faut avoir du Kazan mâtiné d’un peu de Mankiewicz dans le sang pour avoir une chance de sublimer un matériau d’origine peu à même de passer le rubicond de la réalisation du tout en image. Et Denzel Washington de n’éviter aucun écueil à commencer par cette caméra désespérément statique ne captant que de longs tunnels de dialogues devenant à la longue une forme de logorrhée nauséeuse. Il y a certes Viola Davis qui arrive à faire passer des bribes d’émotions mais c’est bien trop fugace pour qu’on ne voit pas passer les plus de 2h que dure ce film racontant le destin d’une famille black vivant à Pittsburgh dans les années 50. Pourtant, le texte est beau et met en exergue pas mal des maux de cette Amérique de la guerre froide. De celle qui va bientôt se jeter à corps perdu dans la tourmente des années 60. De plus, on ne peut totalement rejeter les efforts de l’acteur Washington qui tente de faire vivre à l’écran son personnage de père aigri par un destin qu’il rejette sur son fils. Il y a aussi quelques fulgurances non dans la réalisation, pour le coup bien trop terne pour en sauver quoi que ce soit, mais dans cette fin qui voit le fils et sa demi sœur essayer d’envisager l’avenir de la famille. Mais que tout cela est bien trop maigre pour embrasser un film bien trop lourd et pour le coup totalement indigeste. 2/5SG

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *