Life - Image une fiche film

Fiche film : Life – Origine Inconnue

Life – Origine Inconnue s’inspire du film culte Alien, le huitième passager réalisé par Ridley Scott et sorti en 1979, qui met en scène Sigourney Weaver confrontée à une créature extraterrestre à bord d’un vaisseau commercial.

Life – Origine Inconnue (2016)

Réalisateur : Daniel Espinosa
Acteurs : Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson, Ariyon Bakare, Hiroyuki Sanada, Olga Dihovichnaya
Durée : 1h44
Distributeur : Sony Pictures Releasing France
Sortie en salles : 19 avril 2017

Résumé : À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient…

Articles / Liens :

  • Avis express : Encore une fois la planète Mars a bon dos. Et encore une fois elle est la matrice d’une histoire sans saveur car déjà exploitée à l’envi et en mille fois mieux ailleurs. Soit la petite bébête extra-terrestre que l’on découvre à l’état moléculaire qui devient une découverte majeure pour l’Humanité puisque ben du coup on n’est plus tout seul dans l’univers. Et puis forcément cela grossit pour devenir un truc plus cinégénique mais surtout plus dangereux pour l’espèce humaine. Inutile de vous faire un dessein pour la suite ? Non ? Si ? D’un film chorale avec plein d’astronautes dans une station spatiale en orbite géostationnaire autour de la Terre, on passe donc très rapidement à un survival où dans l’espace on peut crier à s’en faire péter les cordes vocales cela ne réveillera pas Clooney, même bourré aux capsules de Nespresso, de sa sépulture gravitationnelle (ça va ? Vous avez compris le clin d’œil ou il faut que je vous fasse un dessin ?). Inutile de préciser que l’on se surprend assez rapidement à branler du chef quand Ryan Reynolds se fait zigouiller en premier (oups spoiler) histoire de vite se barrer sur le tournage de Deadpool 2 puis de piquer du nez comme si l’on était devant un Béla Tarr au premier jour de compet du festival de Cannes. Quant à l’entité xénomorphe, autant l’envoyer direct sur Terre. L’air y est dorénavant tellement vicié qu’elle va vite crever. Vraiment aucun intérêt ce film. 1/5SG
  • Avis express n° 2 : Entre un long plan-séquence d’introduction en apesanteur (rappelant un certain Gravity) et un vilain petit xénomorphe qui grossit à vue d’œil en se repaissant des astronautes l’un après l’autre, Life lorgne très clairement et sans vergogne du côté du mythique Alien. À la différence près que la terreur hors-champ et le climat de plus en plus anxiogène du chef-d’œuvre signé Ridley Scott laisse ici la place à un bon gros film de SF / horreur qui tache où l’on s’ennuie poliment face aux tentatives de caractérisation des personnages entre deux apparitions plutôt flippantes de la méchante bestiole mais dépourvues de toute finesse, musique bien pesante à l’appui. À défaut d’originalité, ce nouveau long-métrage du suédois Daniel Espinosa (les sympathiques Easy Money et Sécurité rapprochée) est donc à prendre pour ce qu’il est : un rollcoaster pop-corn movie à l’intrigue totalement prévisible jusqu’à son pseudo twist final que le spectateur aura tôt fait de deviner dès qu’il aura germé dans l’esprit des derniers survivants. De quoi patienter en attendant de voir ce que nous réservera le Alien : Covenant de Ridley Scott le mois prochain… 2/5 – Stéphane Argentin

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *