PlayStation 4 Pro (Logo)

La PlayStation 4 Pro officialisée : Prix, Specs, Photos

Après des mois de spéculations, rumeurs et autres fuites (in)volontaires en tous genres, Sony vient enfin d’annoncer officiellement sa très attendue (ou pas) PlayStation 4 Pro.

Entrée : PlayStation 4 Slim

Connue jusque-là sous le nom de code de PS4 Neo, c’est finalement sous son nom définitif de PlayStation 4 Pro que Sony a dévoilé mercredi soir à 21h heure française sa très attendue PS4 boostée à la sauce 4K. Sans surprise, le début de la présentation fut l’occasion de rappeler la bonne santé du parc de consoles (40 millions de PS4 vendues à date dans le monde) et d’introduire la toute nouvelle PS4 Slim qui sera disponible à partir du 15 septembre au tarif de 299€. Ce « modèle réduit » équipé d’un disque dur de 500Go est annoncé 30% moins volumineux, 25% plus léger et consommant 34% de moins que le tout premier modèle lancé en 2013. Les spécifications techniques complètes sont disponibles dans le communiqué officiel de Sony. Une façon pour le constructeur nippon de contrer l’arrivée le mois dernier de la Xbox One S de Microsoft.

Plat : PlayStation 4 Pro

Ces amuses-bouches expédiés, le moment était alors venu de passer au plat de résistance avec l’officialisation de la PlayStation 4 Pro qui sera quant à elle disponible à partir du 10 novembre 2016 au tarif de 399€, soit à l’euro près le prix de lancement de la PS4 en novembre 2013. Au programme de cette nouvelle mouture : un disque dur de 1To, un CPU identique mais overclocké (2,1Ghz vs 1,6Ghz), un GPU dont la puissance de calcul grimpe en flèche (4,5TFlops vs 1,84TFlops) et une mémoire inchangée (8Go GDDR5) mais accompagnée d’une bande passante revue à la hausse (218Gb/s vs 176Gb/s). Montée en puissance oblige, cette nouvelle PlayStation 4 Pro ne sera pas forcément la meilleure amie des écolos puisque sa consommation passe de 250 à 310 Watts maxi. De l’extérieur, la console s’étoffe de quelques centimètres en longueur et en largeur (+ 2cm), prend un peu de poids (+0,5kg pour atteindre les 3,3kg), se voit dotée d’un nouveau port USB à l’arrière venant s’ajouter aux deux déjà présents à l’avant et dont la norme passe pour l’occasion en USB 3.1 tandis que la sortie HDMI sera désormais compatible 4K. L’ensemble des spécifications de la bête sont là-encore disponibles dans le communiqué officiel de Sony tandis qu’un petit comparatif des caractéristiques des trois modèles (PS4, PS4 Slim et PS4 Pro) est visible ici.

PlayStation 4 Pro

Dessert et café : 4K, HDR et friandises

Au-delà de tout ce jargon informatique, les deux mots qui sont revenus le plus souvent dans la bouche des différents conférenciers furent les termes 4K et HDR. Soit des barbarismes bien connus des home-cinéphiles et que nous évoquions dans notre dossier consacré à la chose. Sur le papier, la PlayStation 4 Pro sera bel et bien capable d’afficher des graphismes en 4K mais dans les faits, les possibilités pourront varier d’un titre à l’autre comme nous l’explique les développeurs de Rise of the Tomb Raider dont l’édition PS4 20ème anniversaire est attendue pour le mois prochain et qui proposera trois configurations visuelles différentes : définition 4K, fluidité élevée et graphismes enrichis avec à l’arrivée des définitions variant du 2160/30p au 1080/30p. La possibilité d’avoir du 2160/60p reste donc pour l’heure un vœu pieux. Seul Call of Duty : Infinite Warfare dont un extrait fut dévoilé pour l’occasion était pour l’heure confirmé avec un tel niveau graphique. Pour le reste, les différents interlocuteurs se contentaient souvent de très sibyllins « des résolutions plus élevées », sous-entendu « plus élevées que le 1080p de la PS4 actuelle » mais sans rentrer dans les détails. Quant au HDR, les mérites de cette technologie visant à offrir un rendu des couleurs à nul autre pareil fut également l’objet de tout un pan du discours, sachant que celle-ci sera prochainement disponible sur la PS4 actuelle (ainsi que sur la future PS4 Slim) via une « simple » mise à jour du firmware.

L’autre terme à retenir de ce PlayStation Meeting était la « Forward Compatibility » ; soit le fait que tous les jeux PS4 continueront à fonctionner sur les trois modèles de console (PS4, PS4 Slim et PS4 Pro) tandis qu’un certain nombre de titres déjà parus bénéficieront prochainement du surplus de puissance de la PlayStation 4 Pro via des MAJ spécifiques pour chacun. Et si des vidéos de Uncharted 4 ou encore Deus Ex : Mankind Divided laissaient déjà entrevoir certains des titres concernés, aucune liste n’a toutefois été dévoilée. Enfin, le discours abonda également dans le sens des futurs acquéreurs potentiels de la PlayStation 4 Pro qui ne posséderaient pas encore de diffuseur 4K (téléviseur ou vidéoprojecteur) en précisant bien que la console fonctionnera sans problème avec un téléviseur « normal » (i.e. Full HD) tandis que le surplus de puissance offert par la console sera là encore bénéfique avec à la clé des graphismes revus à la hausse, des effets plus nombreux et/ou travaillés, un framerate plus élevé, etc. Libre à eux d’acquérir par la suite le diffuseur ad hoc. Une double carotte donc pour Sony qui, rappelons-le, est également l’un des grands pourvoyeurs de téléviseurs 4K. À noter que d’autres précisions sont venues s’ajouter à la liste dans les heures qui ont suivi cette présentation comme une PlayStation Caméra ou encore une DualShock 4 légèrement revues ou encore des options de partage elles-aussi rehaussées (capture d’images en 4K, capture de vidéos en 1080p). Impossible également de passer outre le PlayStation VR qui sortira le mois prochain et dont les titres pourront eux-aussi tirer profit des bienfaits du surplus de puissance de la PlayStation 4 Pro avec là encore des graphismes améliorés ainsi qu’un framerate plus élevé.

Comme toujours après pareille annonce très attendue (ou pas), les réactions furent nombreuses et parfois radicales, certains approuvant cette montée en puissance à mi-parcours de la vie de la console là où d’autres n’y voient que de la poudre aux yeux. Des pour et des contres que nous avions déjà, en partie, abordés dans notre dossier sur les nouvelles consoles en juin dernier. Un point toutefois n’aura pas manqué d’être relevé dans l’un des documents transmis par voie de presse : cette petite ligne qui indique : « PS4 Pro does not support 4K Blu-ray Discs. PS4 Pro provides auto-upscaling for standard Blu-ray Discs ». Si la PlayStation 4 Pro supportera bel et bien les contenus vidéo au format 4K via des applications tierces type Netflix ou encore YouTube, en revanche, elle sera incapable de lire les disques au format Blu-ray 4K Ultra HD contrairement à la récente Xbox One S. Un choix d’autant plus surprenant lorsque l’on se souvient qu’au lancement de la PlayStation 3 en 2006, le lecteur Blu-ray inclus était l’un des arguments phares mis en avant. Dix ans plus tard, le géant nippon aurait-il changé son fusil d’épaule ? Ou bien l’ajout d’un lecteur Blu-ray 4K UHD au sein de la PlayStation 4 Pro aurait-il fait grimper la note au-delà de la barre symbolique des 399€ que Sony ne souhait de toute évidence pas franchir ? La réponse est venue quelques heures après ce PlayStation Meeting de la bouche-même de Andrew House, big boss de Sony Interactive Entertainment, dans une interview accordée au Guardian où il indique : « Selon nous, bien que le support physique représente toujours une part importante dans le domaine du jeu vidéo, nous observons une tendance vers le streaming vidéo. Sur la base du parc déjà installé, il s’agit du deuxième usage le plus fréquent sur PS4. Alors nous avons décidé de nous focaliser dessus ». Reste qu’à l’heure actuelle, l’accès à un contenu 4K en streaming reste l’apanage d’une part encore relativement faible de foyers, à tout le monde dans l’Hexagone puisque Netflix recommande un débit internet minimum de 25Mb/s pour y avoir accès.

Quant à la concurrence de la future Scorpio de Microsoft attendue pour fin 2017 avec une puissance de feu annoncée comme supérieure (6 Téraflops) à un prix « premium », Andrew House l’écarte d’un revers de main et répond par un autre chiffre : « Notre objectif est d’agrandir le parc de 20 millions d’unités supplémentaires d’ici fin 2017, tous modèles PS4 confondus ». Rendez-vous est donc pris dans un an pour voir si cet objectif aura été atteint et surtout si Sony jouera le jeu de la transparence en annonçant le nombre d’exemplaires vendus de sa PlayStation 4 Pro, contrairement à Microsoft qui n’annonce plus les chiffres de vente de sa Xbox One depuis déjà bien longtemps.

Retrouvez ci-dessous la galerie de photos officielle de la PlayStation 4 Pro ainsi que quelques-unes des vidéos mises en ligne et dévoilées au cours de la présentation tandis qu’une FAQ pour le moins conséquente a également été mise en ligne entre temps.

 

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *