Paris Games Week 2017

Paris Games Week 2017 : La liste (des jeux vidéo) au père noël

Comme tous les ans depuis sa création en 2010, nous avons pu arpenter cette année encore les allées de la huitième édition de la Paris Games Week qui se tient du 1er au 5 novembre 2017 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris (sauf en 2014, mais ceci est une autre histoire). L’occasion de humer les senteurs des jeux vidéo qui trôneront à n’en pas douter en bonne place au pied du sapin à noël.

Mais avant d’en venir au fait, un petit mot sur le joli capharnaüm à l’entrée cette année encore. Un communiqué reçu deux semaines avant l’ouverture de la manifestation nous précise que le S.E.L.L. (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), organisateur de la manifestation, « s’appuie sur l’expertise de Comexposium, un des leaders mondiaux de l’organisation d’événements ». Dans la pratique, nous avons été amenés à changer par deux fois de file d’attente parce que nous n’étions soi-disant pas dans la bonne queue : « Mais pourtant votre collègue là-bas nous a dit que les badges presse, c’était ici ! ». Quant aux mesures de sécurité, si les détecteurs manuels étaient bien de rigueur, on restera nettement plus dubitatif concernant le contrôle des sacs (le nôtre n’a même pas été fouillé !). Ladite organisation reste donc encore et toujours à améliorer.

Sitôt à l’intérieur (avec une demi-heure de retard à l’allumage, tant pis pour notre premier rendez-vous !), les habitués retrouveront rapidement leurs marques avec les gigantesques stands usuels de Nintendo, Ubisoft, Microsoft, Bandai et consœurs. Sans oublier bien entendu Sony qui occupe la portion congrue du Hall 1 ; les Halls 2 et 3 étant à nouveau dévolus aux espaces junior, made in France et autres e-sport. Bref, de quoi s’occuper sur les 80.000m2 de cette édition 2017, soit peu ou prou la même superficie que l’an dernier où sont attendus cette année encore plus de 300.000 visiteurs sur les six jours que durera la manifestation. Des chiffres toujours plus ou moins controversés au fil des ans pour un événement qui vise toutefois la barre des 200.000 visiteurs uniques certifiés en 2017.

La journée du mardi, la veille de l’ouverture officielle, étant traditionnellement réservée à la presse ainsi qu’à « quelques » happy few à qui l’on a distribué des invits VIP (il est là Squeezie ? peut-on entendre de ci de là de la bouche de ces VIP n’ayant pas encore l’âge de se raser mais celui de fumer), les allées sont déjà nettement plus dégagées que les jours suivants. Ce qui nous a permis de nous essayer sans trop avoir à jouer des coudes non pas aux jeux déjà sortis tels que Mario + The Lapins Crétins et autres Destiny 2 mais à ceux qui paraîtront au cours des prochaines semaines (Doom et Skyrim sur Switch), voire même l’an prochain tel que Detroit : Become Human dont nous avions d’ailleurs pu voir un nouveau trailer de gameplay en nous rendant la veille à la conférence Sony. Certains exposants qui ne savent visiblement plus très bien qui sont les journaleux des invités, nous demandent parfois aux termes d’un petit quart d’heure d’essai : « Alors, ça vous a donné envie de l’acheter pour noël ? ». Euh… oui ! Mais nous, nous sommes des petits privilégiés car nos papas (et nos mamans) noël à nous s’appellent Emmanuel, Emmanuelle (aucun lien de parenté entre les deux), Émeline, Émilie, Marion, Mathias, etc. on en oublie et beaucoup d’autres. Il n’y a pas à dire, la Paris Games Week, c’est vraiment la plus belle vitrine de noël pour les amateurs de jeux vidéo.

Paris Games Week 2017 - Affiche

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *