Super Smash Bros. Wii U

Super Smash Bros. : la baston crossover ultime ?

Alors que sa dernière née en matière de console de salon peine à convaincre le grand public et se retrouve de facto sérieusement à la traîne face à ses concurrents, Nintendo a donc décidé de sortir le grand jeu pour conclure 2014 en apothéose. Et le géant nippon de jeter toutes ses forces dans la bataille avec Super Smash Bros. pour Wii U ! Mario et toute sa bande l’emporteront-ils ?

Super Smash Bros. : le crossover ultime ?

Le principe du crossover ne date pas vraiment d’hier en matière de fictions. Entendons-nous bien : nous ne parlons pas simplement ici de caméos le temps d’une scène ou deux mais bel et bien d’un bon vieux crossover des familles. De ceux où des personnages issus d’univers a priori totalement disjoints à l’origine sont amenés à se côtoyer / s’affronter pendant un bon moment. Côté séries, les trekkies en connaissent un rayon (laser) en la matière tandis que Les Experts : Las Vegas, Miami et Manhattan ont souvent croisé leurs microscopes. Et les exemples ne s’arrêtent pas là ! Côté cinoche, si les Freddy contre Jason et autres Alien vs Predator n’ont rien de très reluisant, on leur préférera et de loin Avengers ; même si les japonais n’ont pas attendu l’excellentissime opus réalisé par Joss Whedon pour s’y mettre puisque dès les années 1960, Ishiro Honda donnait à son Godzilla du fil à retordre face à King Kong et autres Mothra. Ce n’est donc nullement un hasard si le pays du soleil levant a la primauté des crossovers tendance baston, y compris en matière de jeu vidéo. Après des X-Men vs Street Fighter et autres Tekken X Street Fighter, Nintendo dégaine en 2014, près de 30 ans après les débuts de sa mythique NES, un crossover qui pourrait bien faire date dans l’histoire vidéoludique : Super Smash Bros.

Super Smash Bros. Wii U

Super Smash Bros. : Nintendo, c’est plus fort que toi ?

Dès le lancement du jeu, rarement a-t-il été donné de voir une telle alchimie entre contenu et contenant, tous deux affichant un très haut degré d’exigence. Côté contenu, tout le bestiaire emblématique de Nintendo a fait le déplacement pour l’occasion. Depuis Mario jusqu’à Zelda en passant par les Pokemon et autres Donkey Kong, le choix est tout simplement pharaonique. Sans compter bien sûr tous les personnages annexes de chaque univers (princesse et autres frangins). Même Sonic, l’ennemi juré du célèbre plombier moustachu est de la partie, c’est dire ! (Quoi que ces deux-là ont déjà eut maille à partir auparavant aux J.O. d’hiver). Le nombre d’arènes est pour sa part tout aussi gargantuesque et issues des univers de chacun. Mais ce qui file vraiment le tournis, ce sont les différents modes de jeu proposés : Smash, Odyssée Smash, Aventure Smash, All Star, Forteresse ultime, etc. Ils sont si nombreux que la première fois que vous allumerez la console pour jouer à Super Smash Bros., préparez-vous à y passer des heures, rien que pour les tester un par un. L’éventail des possibilités qui s’offrent au joueur est proprement vertigineux.

Super Smash Bros. Wii U

Et pourtant, Super Smash Bros. ne s’arrête pas là puisque, histoire d’occuper chaudement les longues soirées (pizza) d’hiver entre potes, il sera possible de se bastonner jusqu’à huit. Comment réunir huit personnes autour d’un seul et même jeu ? Tout simplement en donnant la possibilité d’utiliser toutes les manettes existantes : GamePad (pas forcément le plus pratique de tous), Controller Pro (qui a clairement notre préférence), Wiimote, ou encore un bon vieux pad de GameCube si vous avez toujours ça qui traîne au fond du grenier (il faudra toutefois un adaptateur vendu séparément dans ce cas-là), et même depuis une 3DS puisque Super Smash Bros. est déjà paru sur la console portable de Nintendo deux mois plus tôt. Ajoutez à cela la possibilité de customiser votre personnage (toge, couvre-chef, couleurs, etc.) et ses différents coups comme bon vous semble (et de les sauvegarder il va sans dire) ou encore de modifier une foultitude de paramètres (taille, gravité, dégâts infligés, etc.) et vous voilà fin prêt pour le combat. La playlist de dingue ou encore la possibilité d’essayer durant 2 ou 3 minutes des classiques indémodables (Pacman et consorts, même si pour disposer du jeu complet, il faudra mettre la main à la poche via l’eshop) ne sont alors qu’une cerise sur un gâteau déjà pantagruélique. Autant dire qu’avant même de pénétrer dans l’arène, le joueur se retrouve face à un contenu plein à craquer ! Et lorsque le gong retentit, la qualité n’est pas en reste, bien au contraire, avec des affrontements en tous sens faisant montre d’un brio technique ahurissant (60fps) avec force effets visuels en tout genre sans pour autant que la fluidité ou encore la jouabilité ne soit le moins du monde affectée. C’est bien simple, Super Smash Bros. nous offre à voir et à jouer parmi ce qui s’est vu de plus beau sur Wii U.

Super Smash Bros. Wii U

N’en jetez plus, la coupe est pleine comme le dit si bien le dicton. Sauf que cette coupe-là a plus la forme d’un calice en or massif renfermant un nectar d’une rare onctuosité et à la contenance plus que suffisante pour rassasier jusqu’à plus soif. Après les sorties de Donkey Kong Country : Tropical Freeze, Mario Kart 8 ou encore le diptyque Bayonetta 1 & 2, Super Smash Bros. vient donc conclure une année 2014 en apothéose pour le géant nippon en nous offrant ce qui pourrait bien faire date dans l’histoire vidéoludique comme le jeu de baston ultime.

Super Smash Bros. est disponible depuis le 28 novembre 2014 sur Wii U.

De plus amples informations sur Super Smash Bros. sont disponibles sur le site officiel http://www.smashbros.com/fr/

Testé à partir d’une version commerciale.

 

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *