FIFA 20

PS4, XBO, Switch : Les jeux vidéo de noël 2019

Si les sorties de jeux vidéo sont une fois encore pléthoriques en cette fin d’année, ce noël 2019 marque également la fin d’une époque. Après s’être imposées au pied du sapin depuis leur sortie en novembre 2013, les consoles de Sony et Microsoft vont en effet tirer leur révérence et laisser la place l’an prochain à leurs remplaçantes, respectivement la PlayStation 5 et la Xbox Scarlett. D’ici là, il reste de quoi faire pour finir d’user les diodes et autres composants électroniques de votre PlayStation 4 et autre Xbox One. En voici la preuve.

Sommaire

 

Pour les sportifs

NBA 2K20 - PlayStation 4Alors que les fêtes de fin d’année se rapprochent, l’idée d’un cadeau vidéoludique peut s’avérer un vrai casse-tête si les goûts de l’intéressé(e) sont peu identifiés. Une chose est cependant certaine en matière de simulation de sport, la franchise NBA 2K est le fleuron du genre et une valeur sûre quand on n’est pas inspiré. D’autant que le cru 2K20 ne déroge pas à la règle… Saluons encore et toujours le travail du développeur Visual Concepts qui améliore d’un cran l’expérience visuelle et sonore. Ultra précise en partie rapide, un peu moins dans les autres modes, les graphismes frisent le photoréalisme : depuis les gouttes de sueurs jusqu’aux réflexions des néons sur le parquet, tout y est. La modélisation des visages est à l’avenant et le prélude du mode Ma Carrière vous offrira tout loisir d’identifier parfaitement les acteurs Idris Elba et Rosario Dawson. Scénarisé comme un film depuis 2016 avec Spike Lee aux commandes, ce mode est confié cette année à Springhill Entertainment, connu pour des longs-métrages et documentaires sportifs et le futur Space Jam 2. Sur fond de rébellion, vous incarnez un jeune capitaine d’université surnommé « Che » après avoir défendu un de ses coéquipiers exclu de son équipe et gravement blessé. Choix décisifs et émotionnels pour la carrière du joueur sont au rendez-vous de ce prélude plus réussi que les précédents en plus d’offrir un regard moins reluisant du monde du sport pro. Cette année, en plus des 30 équipes de la NBA et ses 5 majeurs All Time de chaque franchise, 2K20 offre désormais 65 compositions légendaires (contre 62 l’an passé) comme les Blazers de 2009 ou encore les Wizards de 2006. Un régal ! Mais la nouveauté vient de la première apparition de la WNBA et ses 12 équipes qui bénéficient du même traitement graphique et ergonomique que la ligue masculine. La licence FIFA avait ouvert la voie depuis quelques années déjà mais le rythme et la précision sont toutefois en deçà pour les joueuses. Précisons que ces équipes sont disponibles à la fois en partie rapide et en saison. Autre point fort du jeu : le « builder ». Soit le créateur de joueur où vous créez le look de votre majeur, des cheveux aux baskets en passant par sa morphologie et pourquoi pas sa barbichette. Cette fois, vous pouvez également lui attribuer ses points forts et ses limites. Les combinaisons sont multiples mais la progression ne décolle pas tant que vous n’investissez pas les fameux VC, monnaie virtuelle du jeu, afin d’atteindre des stats intéressantes. Pour tous les éléments et accessoires, vous devrez mettre la main au porte-monnaie virtuel… et donc réel. Un aspect qui se retrouve dans le mode Mon Équipe avec ses cartes de joueurs à découvrir et obtenir à la roulette. Peu de nouveautés à signaler sur les modes Mon MG si ce n’est un mode 2.0 qui introduit des interactions cinématiques absentes des précédents opus, et Ma League. Soit des modes assez vastes en matière de création, gestion d’équipe / franchise. Précisons également que les temps de chargement en ligne s’améliorent à nouveau même s’il reste encore une certaine marge de progression en la matière. NBA 2K20 reste donc la valeur sûre du genre qui met l’accent sur le mode Ma Carrière et travaille le gameplay plus en profondeur notamment sur la conduite de balle et la défense. Un bon choix de jeu à glisser sous le sapin et no nous n’avons pas d’actions chez Visual Concepts. Flavien Bellevue

  • Testé sur PS4 à partir d’une version téléchargée (version 1.08)
  • Taille occupée : 83,82Go
  • Sortie le 6 septembre 2019 sur PlayStation 4, Xbox One, PC & Switch
  • Trailer de lancement

 

FIFA 20 - PlayStation 4La cuvée 2020 de la mythique licence footballistique démontre, si besoin était, qu’il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Nous retiendrons pour commencer une amélioration du gameplay. La conduite de balle, l’I.A. et surtout la défense qui se faisait souvent dépasser l’année dernière, ont été revues à la hausse. Même si le concurrent direct, ePES 2020, est un crampon au-dessus à la fois dans le gameplay et la modélisation des joueurs, FIFA 20 n’a pas à rougir au point de vue graphique où vous reconnaitrez facilement la plupart des joueurs les plus célèbres. Fort du nombre de licences de championnats mondiaux ainsi que de la fameuse C1, le jeu d’EA Sports récupère le championnat roumain (sic !) au détriment de la Juventus de Turin qui devient pour le coup le Piemonte Calcio. Pour autant, tous les joueurs de la formation emmenée par Cristiano Ronaldo sont là alors que la sélection nationale brésilienne manque toujours à l’appel et ce, malgré le logo officiel et la présence de Neymar Jr dans la formation. Le mode Coup d’envoi reprend les différents défis qui ont fait le sel de ce mode l’année dernière. Deux nouveaux défis font toutefois leur apparition « Défends ton terrain » et « Ballon mystère ». Le premier vous challenge à garder le ballon dans une zone définie tout en avançant tandis que le second, plus fun, vous donnera un super pouvoir chaque fois que le ballon ira en touche. Dribbles dopés, vitesse augmentée, but doublé ou triplé ou encore puissance de frappe survitaminée, c’est FIFA en mode Power Up qui rappellera certaines heures d’antan de la célèbre franchise. Passons à la véritable nouveauté de ce FIFA 20 : le mode Volta. Il remplace en partie le mode Aventure qui était scénarisé où on suivait l’ascension d’Alex Hunter. Ici vous pourrez donc prendre part à une histoire de joueurs de foot de rue mais également y jouer sans passer par la partie scénarisée. C’est tout simplement une reprise intéressante de FIFA Street où vous pourrez faire des 3 contre 3, 4 contre 4 ou 5 contre 5. La maniabilité est plaisante car accessible et injecte un peu de sang neuf face aux vastes terrains des matchs de foot classiques. La partie histoire est sommaire et prévisible mais elle n’est là que pour vous fournir les bases de Volta et fouler quelques terrains autour du globe. La partie fiction n’exploite qu’une partie de ces playgrounds alors que la partie libre vous laisse véritablement parcourir le monde avec ses différentes ambiances de quartier. À noter que pour ce mode, vous devrez créer un joueur ou une joueuse avant de débuter. La place des femmes est d’ailleurs un peu plus large cette année puisque vous pourrez créer également un personnage féminin dans le mode Carrière. Ce dernier s’étoffe aussi avec une meilleure immersion par le biais d’une création d’un joueur poussé et adapté au championnat au sein duquel vous souhaitez le faire évoluer. L’interaction proche avec les joueurs, la gestion de leur contrat et les conférences de presse vont agir sur le moral de ces derniers. Le reste est en revanche beaucoup plus classique. Le mode FUT ne bouge pas trop car déjà bien dense. Il continue ainsi à s’appuyer sur la monnaie virtuelle pour vous faire progresser. Malgré des animations bien senties dans le jeu, les modes Carrière et Coup d’envoi augmentés et un mode Volta réussi, FIFA 20 tire son épingle du jeu mais doit mieux faire face à une concurrence désormais plus affûtée. Quelques défis en ligne hebdomadaires et la Ligue des Champions sud-américaine (attendue pour mars 2020) maintiendront encore davantage l’intérêt tout au long de l’année. Flavien Bellevue

  • Testé sur PS4 à partir d’une version téléchargée (version 1.09)
  • Taille occupée : 49,13Go
  • Sortie le 27 septembre 2019 sur PlayStation 4, Xbox One, PC & Switch
  • Trailer de lancement

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *