Sorties Blu-ray Juin 2018 : Profession HD

Après l’avalanche de sorties Blu-ray 4K en mai, le mois de juin fait cette fois-ci la part belle aux Blu-ray « standards ». Ce qui n’en laisse pas moins augurer de très longues soirées (même si, été oblige, elles sont de fait les plus courtes de l’année) à se mater nos chères galettes bleutées eu égard à la liste des titres annoncés, tant en termes de quantité que de qualité. À tout le moins artistique car les mérites techniques restent encore quant à eux à éprouver.

Continuer la lecture de Sorties Blu-ray Juin 2018 : Profession HD

Fiche film : Mutafukaz

Mutafukaz est à l’origine une série de bandes dessinées française de Run publiée pour la première fois en 2006. Après avoir été vendue à 145 000 exemplaires dans le monde, elle est adaptée en court-métrage, Mutafukaz – Opération Blackhead, sélectionné et récompensé en festivals.

Mutafukaz est produit par la société française Ankama spécialisée dans la création artistique et numérique. Après avoir créé les jeux vidéo Dofus et Wakfu, elle signe la série d’animation Wakfu et se diversifie en éditant des bandes dessinées et de la musique. En 2016, Ankama se lance à l’assaut du grand écran avec Dofus – Livre 1 : Julith.

Mutafukaz fait le choix de l’animation traditionnelle, à l’heure des productions qui privilégient les images de synthèse, et a fait appel au studio d’animation japonais Studio 4°C. Une centaine de dessinateurs ont conçu des milliers de croquis et ont coloré à la gouache les décors qui ont ensuite été numérisés.
Mutafukaz est co-réalisé par Run et Shojiro Nishimi. Ce dernier a notamment travaillé comme animateur sur AkiraMind Game et comme directeur de l’animation sur Amer Béton.

Continuer la lecture de Fiche film : Mutafukaz

Cannes 2018 – Jour 11 et final : Si Godard avait su…

Cannes 2018 se termine et un dernier passage par la compétition viendra clore cette série d’articles. Avant cela, on ne peut que dire tout le bien que l’on pense des quatre courts-métrages d’animation que l’on a pu découvrir en sélection officielle, à La Quinzaine des réalisateurs et enfin à La Semaine de la critique. Côté prise de vues directes, impossible de savoir si on se souviendra encore des heureux élus dans un mois mais les films animés rafleront probablement la plupart les prix des plus prestigieux festivals à venir.

Continuer la lecture de Cannes 2018 – Jour 11 et final : Si Godard avait su…

Cannes 2018 – Jour 10 : Une certaine indifférence du monde

L’avantage de ce genre de texte sur le festival de Cannes c’est qu’on peut parler de tout. De la plage, du mauvais temps ou des bons petits plats du Troquet à soupe. Sérieux, on préfère parler des films mais il serait quand-même temps de penser à créer une page cuisine de festival pour plus tard. On peut également s’interroger sur la manière dont on écrit sur les films. Après tout, écrire sur plus de 30 films vus en moins de 10 jours dans des conditions parfois peu évidentes, ce n’est pas la même chose que rendre un texte sur un film qui a muri et dont les images ne sont pas embrouillées par le manque de sommeil, la superposition des œuvres, le rythme étrange de ce lieu hors du temps, et d’autres petites choses. Et encore, on fait partie des rares à ne pas boire et à ne pas consommer de produits stupéfiants (Stoooooop ! On rembobine. Il me semble Monsieur Thys que le Guronsan est considéré comme un produit dopant par les instances du festival de Cannes / Note de Sandy Gillet qui aime bien balancer).

Continuer la lecture de Cannes 2018 – Jour 10 : Une certaine indifférence du monde

Fiche film : Red Sparrow

Lorsque le projet venait d’être annoncé en 2013, il était question que Darren Aronofsky (compagnon actuel de Jennifer Lawrence, laquelle était l’héroïne de son thriller Mother !) soit en charge de Red Sparrow. Il se retira pour faire Noé en 2014, année où David Fincher reprit le bébé en mains, avec Rooney Mara dans le rôle principal. Mais les choses ne se sont finalement pas concrétisées et c’est Francis Lawrence qui a finalement été choisi pour être aux commandes du film avec Jennifer Lawrence dans la peau de la jeune espionne.

Red Sparrow est une adaptation du roman au titre éponyme écrit par Jason Matthews, qui est un ancien agent de la CIA. Ce dernier a vendu les droits du livre avant même de l’avoir fini, pour une somme à sept chiffres. Le roman est d’ailleurs le premier volet d’une trilogie composée aussi de Palace of Treason et The Kremlin’s Candidate.

Dans une interview accordée à Vanity Fair, Jennifer Lawrence a expliqué que sa scène de nue dans le film (qui est d’ailleurs sa première devant une caméra) a constitué pour l’actrice un moyen de « reprendre le contrôle » après que ses photos privées avaient fuitées en 2014.

Si l’ex-agent Jason Matthews n’a pas rencontré de jeune femme comme Dominika au cours de sa carrière à la CIA, il se rappelle que la manipulation sexuelle faisait bel et bien partie de la formation des espionnes soviétiques : « En URSS, il existait une école où l’on enseignait aux jeunes femmes l’art de la séduction pour piéger les hommes et faire chanter les ennemis de la patrie. Le gouvernement possédait un établissement dans la ville de Kazan, sur les rives de la Volga, où l’on enseignait aux jeunes femmes comment devenir des courtisanes. On les surnommait des Moineaux ».

Continuer la lecture de Fiche film : Red Sparrow