Les César, à quoi ça sert ?

En soit, cela ne sert à rien d’aller allumer la 40ème cérémonie des César. C’est que quelque part, sa sélection est juste le reflet plus ou moins exact selon les années de ce que l’on peut appeler la partie immergée de la production cinématographique française dite du milieu ou en dessous. Ainsi, il faudra souvent faire une croix sur les succès populaires. Et comme ceux-ci sont souvent en France des comédies, il est donc bien inutile d’y chercher une quelconque radiographie instantanée de notre cinéma. Ce n’est de toute façon pas son credo et encore moins sa raison d’être. Mais justement cela sert à quoi les César ?

Continuer la lecture de Les César, à quoi ça sert ?

Hercule : Un Blu-ray aussi musclé que Dwayne Johnson

Après une carrière honorable dans les salles obscures à défaut d’être exceptionnelle, Hercule réalisé par Brett Ratner avec Dwayne Johnson dans le rôle-titre débarque à présent dans une édition Blu-ray à l’image du film : musclé et sans fioritures. Continuer la lecture de Hercule : Un Blu-ray aussi musclé que Dwayne Johnson

Sur un art retrouvé : la trilogie fantastique de Massimo Pupillo

L’érudition des animateurs d’Artus Films (*) a permis en 2014 au spectateur français d’enfin apprécier le plastiquement très beau La Vengeance de Lady Morgan, dernier volet d’un très curieux triptyque (qui n’est pas une trilogie) fantastique signée en 1965 par Massimo Pupillo, cinéaste italien un peu oublié qui se voulait d’abord… documentariste et néoréaliste. Ce tryptique est composé de :

  • Cimetière pour morts vivants / Le cimetière des morts vivants [Cinque tombe per un medium] (Italie-USA 1965),
  • Vierges pour le bourreau [Il boia scarlatto] (Italie-USA, 1965),
  • La Vengeance de Lady Morgan [La Vendetta di Lady Morgan] (Italie, 1965).

Le cas est étrange et mérite décidément qu’on s’y penche à nouveau (**). Continuer la lecture de Sur un art retrouvé : la trilogie fantastique de Massimo Pupillo

Box Office France du 21 au 27 janvier 2015 en mode Discount

Dans le box office France de cette semaine, on trouve une grosse lampée de Megaton qui tâche, une rasade de Johnny Depp avec moustache postiche, un tarin de malade au service de la lutte gréco-romaine (cherchez pas à comprendre tout de suite), une pincée de biopic bien dégoulinante et enfin des robins des bois de la grande distrib pas chère. Et tout ça pour un total de 3 621 223 entrées. On va vomir et on revient.

Continuer la lecture de Box Office France du 21 au 27 janvier 2015 en mode Discount