Au bout du conte : Le goût des images

Alors que Le goût des autres et Comme une image avaient contre eux une certaine morgue de gauche donneur de leçons et une réalisation atone pour ne pas dire insignifiante, Parlez-moi de la pluie et maintenant ce Au bout du conte donnent enfin la pleine mesure au talent indéniable d’écriture du tandem Jaoui / Bacri avec en plus ici une mise en scène, signée comme toujours Agnès Jaoui, enfin débridée aux confluents du merveilleux et de l’apesanteur. Les recherches formalistes y sont évidentes et servent un propos non plus asséné mais suggéré à l’image de ces aquarelles numériques qui parsèment un film cherchant à comprendre ce qu’il y a après le conte et le fameux « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Continuer la lecture de Au bout du conte : Le goût des images

Amour – Leçon de vie

Avec Amour, Michael Haneke surprend une nouvelle fois en brouillant les cartes et les codes d’un cinéma que l’on croyait pourtant bien connaître. Par contre ce que l’on pouvait supposer à l’époque du palmé d’or Ruban Blanc, c’est qu’il allait devoir continuer à creuser son sillon vers d’autres terres arables s’il ne voulait pas provoquer la redite. Ce qu’il a toujours fait au demeurant (même en réalisant lui-même le remake de Funny games) mais dans des proportions et une direction jamais expérimentées jusqu’ici.

Continuer la lecture de Amour – Leçon de vie

Un prophète – Audiard, ce magicien d’Oz

Petite frappe sans envergure, Malik El Djebena est condamné à six ans de prison. À 18 ans tout juste, le voici donc lancé sans transition dans le grand bain du monde des durs où il faut s’adapter très vite si l’on veut survivre. Vous avez dit Oz ? Dans le mille ! Un prophète, le nouveau Audiard qui revient à Cannes après y avoir obtenu en 1996 le prix du meilleur scénario pour Un héros très discret, s’appuie sur un espace temps donné et un lieu anxiogène pour marquer de son empreinte une histoire faite de chair et de sang.

Continuer la lecture de Un prophète – Audiard, ce magicien d’Oz

Entre les murs – Class 2008

Entre les murs est d’abord un livre de François Bégaudeau (Éditions Verticales – 2006) et une utopie de cinéma que Laurent Cantet, qui voulait réaliser depuis quelque temps un film sur la vie d’une école, s’est approprié magistralement. Aidé en cela par Bégaudeau lui-même co-auteur du scénario et qui joue au demeurant son propre rôle de prof (il reste ce que l’on appelle un enseignant en disponibilité), Entre les murs raconte l’histoire d’une année scolaire dans un collège parisien réputé difficile.

Continuer la lecture de Entre les murs – Class 2008

Persepolis – Valse avec le Chah

Rarement un film d’animation aura su générer une telle ferveur communicative dans une salle de cinéma. Ce fut le cas de Persepolis lors de sa projection officielle à Cannes en présence d’une grande partie de l’équipe du film à commencer par Marjane Satrapi, co-réalisatrice et initiatrice originelle du projet par ses quatre bandes dessinées devenues instantanément cultes.

Continuer la lecture de Persepolis – Valse avec le Chah