Archives par mot-clé : Alain Delon

Fiche film : Quelle joie de vivre

En prenant part au long métrage Quelle joie de vivre, Alain Delon retrouvait le metteur en scène René Clément pour la seconde fois, un an après leur première rencontre sur le tournage de Plein soleil. Par la suite, les deux hommes réitéreront l’expérience à deux reprises, avec Les Félins (1964) et Paris brûle-t-il ? (1965).

L’actrice Barbara Lass, à l’époque mariée à Roman Polanski, aurait réussi à convaincre René Clément d’accepter que son mari assiste au tournage de Quelle joie de vivre. Le cinéaste polonais, qui s’apprêtait alors à tourner son premier long métrage (Le Couteau dans l’eau), se serait imprégné avec attention du travail de René Clément.

Quelle joie de vivre était présenté en 1961 au Festival de Cannes pour concourir à la Palme d’or. Celle-ci fut finalement attribuée ex-aequo à Une aussi longue absence, de Henri Colpi, et à Viridiana, de Luis Buñuel.

Continuer la lecture de Fiche film : Quelle joie de vivre

Le Samouraï de Melville en Blu-ray : Pathé Vs Criterion

Résumé des épisodes précédents. En décembre 2011 sortait Le Samouraï de Melville en Blu-ray (et DVD) chez Pathé. Annoncée issue d’une restauration 2K supervisée par le légendaire chef opérateur Pierre Lhomme qui avait travaillé avec Melville sur L’Armée des ombres et dont sa collaboration sur la restauration de ce titre chez StudioCanal avait été louée, cette édition promettait de marquer l’histoire du médium. Ce qui fut en effet le cas mais pas pour les raisons légitimement attendues puisque Le Samouraï est et reste sans aucun doute à ce jour le plus gros loupé technique de la branche vidéo de chez Pathé. Le coffret dit Anthologie Melville qui a vu le jour le 17 octobre dernier sous la bannière StudioCanal mais qui comprend des titres édités par Gaumont comme Le Silence de la mer ou feu Opening comme Les Enfants terribles (uniquement en DVD mais bien inclus dans le coffret Blu-ray) propose aussi Le Samouraï. La question dès lors est de savoir s’il s’agit ici d’un nouvel encodage / nouveau master comme la légende urbaine voudrait le laisser entendre ou si l’on est en présence de la même galette stricto sensu de 2011 ? Et enfin d’accessoirement comparer tout cela avec l’édition Criterion parue ce 14 novembre aux États-Unis.

Continuer la lecture de Le Samouraï de Melville en Blu-ray : Pathé Vs Criterion

Airport en Blu-ray ou les 70’s façon films-catastrophes

En juillet dernier, en plein milieu d’un été aussi sinistré dans les bacs que dans les salles, Elephant Films sortaient en Blu-ray les trois suites d’Airport, paru quant à lui sous bannière Universal deux ans plus tôt. Soit l’occasion rêvée de revenir sur cette saga, culte s’il en est, au cœur d’une décennie qui aura vu naître quelques-unes des plus belles pépites en matière de films-catastrophes. Continuer la lecture de Airport en Blu-ray ou les 70’s façon films-catastrophes

L’Éclipse en Blu-ray

L’Éclipse est le troisième film d’une trilogie initiée par L’Avventura et prolongée par La Notte axée sur la déliquescence du couple au sein d’une Italie en pleine mutation économique et sociale. Il s’agit là d’une sorte de conclusion temporaire et fragile puisque Antonioni ne cessera finalement jamais d’explorer ces thèmes et ses recherches formelles allant même jusqu’à les exporter sur le continent américain. En proposant L’Éclipse en Blu-ray après l’avoir initialement sorti en DVD en mai 2005, StudioCanal profite bien naturellement de l’actualité générée par la Cinémathèque qui a consacré jusqu’au 31 mai une belle exposition ainsi qu’une rétrospective de tous les films du maestro. Que l’on aurait aimé au demeurant plus d’enthousiasme de la part des autres éditeurs car si la filmographie d’Antonioni est quasiment complète en DVD, seuls deux autres Blu-ray ont vu le jour chez nous : Identification d’une femme chez Gaumont et Femmes entre elles chez Carlotta, tous deux édités en 2013.

Continuer la lecture de L’Éclipse en Blu-ray

Mort d’un pourri en Blu-ray immaculé

Mort d’un pourri s’inscrit dans la veine du polar à la française lorgnant vers les vicissitudes du monde politique bien de chez nous pavé de scandales et autres affaires de corruption qui jalonnaient déjà la Vème République. Mais pas que. On est en effet en plein milieu de la décennie des 70’s et des films comme Les Hommes du Président ou Les 3 jours du Condor sont passés par là marquant durablement leur époque. Le film de Georges Lautner avec au scénario et dialogues Michel Audiard aidé dans la coulisse par Claude Sautet, fait un peu le mix de ces deux courants majeurs de cette période pour donner un gentil brûlot toujours aussi percutant et on ne peut plus d’actualité quelques quasi 40 ans plus tard.

Continuer la lecture de Mort d’un pourri en Blu-ray immaculé