Archives par mot-clé : Ivan Passer

Milos Forman (1932 – 2018) : Trois petites notes de musique…

« On travaille pour s’amuser, pas pour faire de l’art », Milos Forman.

Deux oscars du meilleur réalisateur. Un ours d’or et un d’argent à Berlin. Un grand prix du jury à Cannes. Un nombre incalculable de nominations dans les plus importants festivals. Et un grand nombre de classiques du cinéma réalisés entre 1960 et nos jours. Voilà le parcours d’un réalisateur tchèque, certainement le plus célèbre, venu au cinéma presque par hasard et qui aura marqué à la fois le Nouvelle Vague tchécoslovaque des sixties et le cinéma américain des décennies suivantes. Milos Forman est pourtant un nom que seuls les cinéphiles connaissent, l’homme s’effaçant devant ses œuvres, souvent magistrales : Vol au dessus d’un nid de coucou, Hair, Amadeus, Larry Flynt ou Man on the moon pour ne citer que quelques titres.

Continuer la lecture de Milos Forman (1932 – 2018) : Trois petites notes de musique…

Fiche film : Éclairage intime

Avec son ami Miloš Forman et un cinéaste « maudit », Karel Vachek, Ivan Passer était, dans les années 60, la plus grande personnalité de la Nouvelle Vague tchèque. Son Éclairage intime (1965), apparu alors comme une véritable révélation, est un des plus beaux films de ce courant, et un des moments marquants de toute l’histoire du cinéma. En Amérique même, où Ivan Passer est parti avec Miloš Forman après les événements de 1968, on parlait d’Éclairage intime comme d’un des plus beaux films jamais tournés, ceci au moment précis où son auteur avait le plus de mal à trouver du travail.

Continuer la lecture de Fiche film : Éclairage intime

Cutter’s Way : Un film noir chez MTVland

On a coutume d’affirmer aujourd’hui que le Nouvel Hollywood s’est éteint dans la poussière et l’amertume avec La porte du paradis, le film de Cimino ayant coulé la United Artists et avec lui une certaine idée d’un cinéma débarrassé des contingences des Studios. Ce serait toutefois oublier Cutter’s Way que cette même United Artists avait décidé de produire dans la foulée de Heaven’s Gate réembauchant pour la petite histoire un Jeff Bridges dont les exécutifs avaient apprécié le travail sur le film de Cimino. Continuer la lecture de Cutter’s Way : Un film noir chez MTVland