Archives par mot-clé : La Planète des Singes – Suprématie

Nos Tops Cinéma 2017

A y’est, on a enfin rattrapé les derniers films que l’on avait loupé sur 2017. Il était donc temps. Ou pas d’ailleurs car là au moins au début du mois de février tout le monde est passé à autre chose. On est déjà à fond sur 2018 et 2017 semble déjà si loin. Quant à nous, on est des bien baisés et on a donc moult autres choses à faire que de mater des m***. Parce qu’il faut bien l’avouer, plus ça va, plus la prod ambiante cinoche nous excite autant qu’une vieille pute toute ravalée pour la énième fois et qui fait le tapin entre 2 et 4 heures du matin du côté du bois de Château-Gontier (et non cela ne sent pas le vécu). Pour autant, nos tops cinéma ne sentent pas le ressac faisandé. Nope, l’air y est plutôt frais et les embruns plus que revigorants. Ils vont vous fouetter l’intellect comme une bonne bifle digne de ce nom. C’est qu’à DC on bouffe du porc au petit dej et du #MeToo après avoir remballé tous les soirs la viande dans le torchon. On vous aura prévenu !

Continuer la lecture de Nos Tops Cinéma 2017

La Planète des Singes – Suprématie : Nova Tunes

C’est quand même suffisamment rare pour le souligner. Et de fait, cela doit se compter sur les doigts d’une seule main. On vous laisse d’ailleurs chercher. Mais chercher quoi ? Dans l’histoire du cinéma, quelle trilogie identifiée comme telle a la particularité de se bonifier de film en film ? Les trois premiers Star Wars ? Vous voulez qu’on parle des Ewoks ? Die Hard ? Jouable tellement le premier et le troisième sont rentrés dans le panthéon du genre mais difficile de passer sous silence le « faux-pas » de l’épisode aéroportuaire. Encore que comparé aux 4 et 5, c’est juste un chef-d’œuvre le truc. Les trois premiers Planète des singes (on balaiera diplomatiquement sous le tapis les opus 4 et 5 là aussi) ? Oui mais non. C’est que le film de 1968 réalisé par Schaffner est un monument avec lequel il était juste impossible de rivaliser. C’est d’ailleurs quelque part une des « qualités » premières de ce reboot initié par Rupert Wyatt (qui ça ?) en 2011. C’est que cela partait doucement, très doucement pour être honnête. Et la suite, si l’on puis dire, on la doit à Matt Reeves qui s’il réalise avec un bonheur certain La Planète des singes – L’Affrontement en avait apparemment gardé grave sous le pied pour Suprématie.

Continuer la lecture de La Planète des Singes – Suprématie : Nova Tunes