Archives par mot-clé : Moi

Box office France Septembre – Décembre 2016

Oui bon on sait déjà ce que vous allez nous dire. Mais que des feignasses à DC. 4 mois sans mettre à jour la rubrique box office. Jusqu’en interne où le bon vieux Stef d’habitude si zen et goguenard qui de temps à autre passait une tête numérique (une image pour dire qu’il m’envoyait un mail) s’enquérant mine de rien de la chose. Que voulez-vous ? La flemme, la répétition de textes depuis des années (oui avant DC, il y a eu EL), des chiffres et des lettres où Arielle n’était même pas là pour me corriger… Bref, on avait besoin de faire un break d’autant que mine de rien la fin d’année n’a pas non plus été des plus folichonnes. Rien de très transcendant à se mettre sous la dent ou alors c’est que l’on s’est convaincu de la chose. On s’est même surpris à ne même plus aller consulter les chiffres le mercredi soir sur CBO, notre partenaire au prix de l’abonnement conséquent. Et puis le remords aidant on a décidé quand même de clôturer 2016 avec un papier. Oh on ne va pas être exhaustif. Ce serait de toute façon indigeste à lire (et à écrire). On va juste picorer et balancer quelques infos non vérifiées et de mauvaise foi. Comme d’hab quoi et histoire de remettre un tantinet la machine en route. On vous aura prévenu.

Continuer la lecture de Box office France Septembre – Décembre 2016

Cannes 2016, Jour 11 : Loach, Mungiu, Winding Refn et palmarès

Le dernier jour du festival de Cannes, pour certains, c’est une ultime montée des marches, pour d’autres une dernière tenue de gala à porter, pour quelques-uns une journée au téléphone à batailler pour obtenir une place afin d’assister en direct à la cérémonie. Pour un journaliste qui aime suivre ce qui se situe hors de la compétition officielle et qui donc ne voit jamais celle-ci en entier, c’est aussi une journée de rattrapage puisque, toute la journée, les films sont projetés à nouveau dans certaines salles du palais. Nous avons pu en voir trois et le choix fût plutôt bon puisque deux d’entre eux figurent au palmarès (Moi, Daniel Blake de Ken Loach et Baccalauréat de Christi Mungiu) et que le dernier est notre préféré parmi la sélection (The Neon Demon de Nicolas Winding Refn). En somme, une bonne manière de clore cette édition 2016.

Continuer la lecture de Cannes 2016, Jour 11 : Loach, Mungiu, Winding Refn et palmarès