Archives par mot-clé : Nicolas Stanzick

Midi-Minuit Fantastique Volume 2 : Entretien avec Nicolas Stanzick [VIDEO]

On n’allait pas vous laisser avec une « simple » chronique de ce petit bijou de bouquin même si son auteur n’est autre que Francis Moury. On voulait en effet aller un petit peu plus loin et rencontrer son co-auteur (avec Michel Caen qui nous a malheureusement quitté avant la sortie de ce volume 2) dont le travail ici s’apparente plus à une véritable et monumentale entreprise de restauration d’une revue, Midi-Minuit Fantastique donc, devenue mythique. C’est dans notre antre du cinéma Max Linder que Nicolas a bien voulu répondre à notre invitation. C’est un homme cultivé, affable mais surtout passionné que nous avons rencontré et dont nous avions fait l’heureuse connaissance lors de la publication de son excellent premier livre Dans les griffes de la Hammer aujourd’hui épuisé. On vous laisse dès lors en sa compagnie non sans vous préciser que nous avons voulu scinder cet entretien de près d’une heure en un feuilleton de 10 épisodes. À vous de décider si vous voulez avaler cela façon binge watching ou vous laisser des temps de réflexion car tout ce qui est dit est de très haute volée… (oui bon d’accord on exagère un tantinet).

Continuer la lecture de Midi-Minuit Fantastique Volume 2 : Entretien avec Nicolas Stanzick [VIDEO]

Midi-Minuit Fantastique Volume 2 : Restauration d’un objet mythique

La revue Midi-Minuit Fantastique fut baptisée en 1962 en hommage au cinéma Midi-Minuit. Midi-Minuit était un cinéma parisien du boulevard Bonne Nouvelle, spécialisé dans le cinéma fantastique et le cinéma populaire : films d’horreur et épouvante, films de science-fiction, péplums, films érotiques, films d’espionnage, westerns américains et européens, films policiers violents, sans oublier des films d’arts et essais expérimentaux distribués ce circuit commercial populaire qui était celui du Midi-Minuit. C’est ce cinéma que j’avais tenté de faire revivre en 1985 au Bergère, après avoir convaincu son propriétaire Roger Boublil – qui venait de céder le véritable Midi-Minuit mais possédait encore les droits du nom – de rebaptiser Le Bergère, ce qui donnait dans le PariScope : Midi-Minuit, ex-Bergère. La résurrection fut brève. C’est encore ce cinéma dont Herbert P. Mathese a dressé la programmation (sélective et non pas exhaustive contrairement à ce que croyaient certains lecteurs) dans sa célèbre note monumentale de quatre ou cinq pages in José Benazeraf, la caméra irréductible (Éditions Clairac, 2007.

Continuer la lecture de Midi-Minuit Fantastique Volume 2 : Restauration d’un objet mythique