Archives par mot-clé : Rachel Weisz

Fiche film : La Favorite

La Favorite revient sur le destin de la reine Anne, dernière (et ignorée) héritière de la lignée des Stuart. La souveraine la moins connue d’Angleterre n’a laissé aucun héritier malgré ses dix-sept grossesses. Unique descendante protestante de la lignée des Stuart, elle accède au trône alors que l’Angleterre traverse une période de mutations. Elle supervise une guerre contre la France, la première guerre considérée comme « moderne », ainsi que l’union de l’Angleterre et de l’Écosse afin de constituer le Royaume-Uni. Sa constitution fragile et son caractère docile lui ont donné l’image d’une personne facilement manipulable, constamment entourée d’individus qui souhaitaient profiter de son pouvoir. Continuer la lecture de Fiche film : La Favorite

Fiche film : Une vie entre deux océans

« Une vie entre deux océans est un film qui parle d’amour, de vérité des sentiments, des secrets que conservent les gens les uns pour les autres et de ce qui peut se passer lorsque ces secrets sont révélés au grand jour. C’est un drame moral mais c’est avant tout une histoire d’amour atemporelle » – Derek Cianfrance Continuer la lecture de Fiche film : Une vie entre deux océans

The Lobster : Cuit à l’étouffé

Yorgos Lanthimos, cinéaste de nationalité grecque, s’est fait connaître en France en 2009 avec Canine, film qui décrivait l’enfermement d’une famille vu surtout par le prisme des trois enfants qui, un peu à la manière du Village de Shyamalan, ne se doutent pas qu’il y a autre chose de l’autre  côté des murs grillagés de leur villa. Canine interpellait par la radicalité de son discours et la discrétion d’une mise en scène qui savait pourtant emmener certaines séquences aux confins d’une absurdité jouissive. Une sorte de roublardise visuelle systémique qui finissait toutefois par débarquer le film en des contrées absconses limitant dès lors la portée de sa démonstration. Avec The Lobster, le réalisateur change de braquet en adoptant par exemple un casting international et semble vouloir se rapprocher d’une écriture plus linéaire, plus immédiate. Mais avec Yorgos Lanthimos, il ne faut jamais se fier aux premières impressions.

Continuer la lecture de The Lobster : Cuit à l’étouffé