Archives par mot-clé : William Wyler

Les Oscars en Blu-ray (1946 – 1960) : L’âge d’or des Studios

La saison des Oscars est souvent l’occasion de s’écharper entre amis sur les oublis du Palmarès ou autour de paris quant aux futurs gagnants ou encore de veiller pour suivre les commentaires oiseux du grand échalas aux vannes grasses dont les connaissances en matière de cinéma se réduisent à la portion congrue quand Didier Allouch fait ce qu’il peut pour relever le niveau et ne pas toujours rire jaune. Tiens, on verrait bien d’ailleurs notre grand escogriffe se grimer en black comme au bon vieux temps du cinéma muet histoire d’en remettre une couche quant à la belle présence des afro-américains (c’est comme ça qu’on dit si on veut être politiquement correct. Non parce que les blacks entre eux ils ont le droit de dire frères ou négros) dans la liste des nommés cette année. On applaudirait des coudes en tout cas.

Mais on s’égare car tel n’est pas notre propos ici. Quelque part on s’en fout un peu des Oscars (depuis quelques années d’ailleurs). Ben parce que l’on a passé l’âge de s’endormir comme une petite crotte sur son canapé, que l’on n’a plus de copains et que l’on préfèrera en cas d’insomnie se mater en Blu-ray un des récipiendaires de la statuette dans la catégorie meilleur film. L’occasion donc pour nous de lister ce qui existe dans le domaine dans un passé plus ou moins proche (cette intro se veut réutilisable à l’envi donc inutile de nous chercher des noises. Merci) en pointant le meilleur choix histoire de vous guider dans le cas où la soirée serait trop naze, que vos amis imaginaires dormiraient ou que l’autre derrière son micro serait trop bourré / jetlagué. Tiens pour la peine on vous renvoie vers la première partie de ce magnifique dossier histoire de…

Continuer la lecture de Les Oscars en Blu-ray (1946 – 1960) : L’âge d’or des Studios

Ben-Hur (1959) – Arrête ton char Charlton

Monument du cinéma mondial couronné par onze oscars dont celui de meilleur film, meilleure mise en scène, meilleure interprétation masculine pour Charlton Heston, Ben-Hur n’en finit pas, génération après génération, de susciter étonnement et admiration. C’est que ce film d’aventure, comme semble vouloir le « ranger » Patrick Brion dans son livre du même nom, est tout bonnement inclassable tant la multiplicité des thèmes et des genres qu’il aborde, s’il pourrait relever ailleurs d’un foisonnement suicidaire, en fait ici une œuvre cinématographique véritablement unique et passionnante. L’autre facteur qui contribue à faire de Ben-Hur un spectacle hors norme est ce simple constat : chaque nouvelle vision n’entrave jamais un plaisir qui non content de demeurer intact se double d’une bonification temporelle indéniable.

Continuer la lecture de Ben-Hur (1959) – Arrête ton char Charlton

Ben-Hur (1959) – Un Blu-ray Ultimate divin

À l’occasion de la sortie en salles, le 7 septembre 2016, d’une nouvelle version de Ben-Hur réalisée par Timur Bekmambetov (Wanted, 2008), retour sur un chef d’œuvre du Septième Art : le Ben-Hur de William Wyler datant de 1959 et qui bénéficia en 2011 d’une édition Blu-ray à la hauteur de ce véritable monument cinématographique. Continuer la lecture de Ben-Hur (1959) – Un Blu-ray Ultimate divin

Desperate Hours en Blu-ray chez Carlotta : Cimino Vs Wyler

Quand Michael Cimino réalise Desperate Hours en 1990, on peut affirmer avec le recul que ce titre un peu mortifère colle malheureusement trop bien à la peau d’une fin de filmographie (c’est son avant-dernier film à date) pour le moins indigente, surtout au regard de ce que le bonhomme a déjà laissé comme trace dans l’histoire du cinéma. Cimino sort du désastre Le Sicilien (qui au passage vient de sortir en Blu-ray aux States chez Kino) et réalisera 6 ans plus tard le totalement oubliable The Sunchaser. Desperate Hours est une commande Dino De Laurentiis qui revient donc chercher le cinéaste après leur collaboration artistiquement fructueuse sur L’Année du dragon mais beaucoup plus compliquée sur un plan économique. Il s’agit du remake d’un film au titre éponyme signé en 1955 par William Wyler (Les Plus belles années de notre vie, Ben-Hur, L’Obsédé…) avec Humphrey Bogart. Du coup, il nous a semblé pertinent de comparer un peu les deux films plutôt que de nous acharner sur la seule version de Cimino.

Continuer la lecture de Desperate Hours en Blu-ray chez Carlotta : Cimino Vs Wyler

Les Oscars en Blu-ray (1929 – 1945) : Les années rugissantes

La saison des Oscars est souvent l’occasion de s’écharper entre amis sur les oublis du Palmarès ou autour de paris quant aux futurs gagnants ou encore de veiller pour suivre les commentaires oiseux du grand échalas aux vannes grasses dont les connaissances en matière de cinéma se réduisent à la portion congrue quand Didier Allouche fait ce qu’il peut pour relever le niveau et ne pas toujours rire jaune. Tiens, on verrait bien d’ailleurs notre grand escogriffe se grimer en black comme au bon vieux temps du cinéma muet histoire d’en remettre une couche sur l’absence d’afro-américains dans la liste des nominés cette année. On applaudirait des coudes en tout cas.

Mais on s’égare car tel n’est pas notre propos ici. Quelque part on s’en fout un peu des Oscars (depuis quelques années d’ailleurs). Ben parce que l’on a passé l’âge de s’endormir comme une petite crotte sur son canapé, que l’on n’a plus de copains et que l’on préfèrera en cas d’insomnie se mater en Blu-ray un des récipiendaires de la statuette dans la catégorie meilleur film. L’occasion donc pour nous de lister ce qui existe dans le domaine en pointant le meilleur choix histoire de vous guider dans le cas où la soirée serait trop naze, que vos amis imaginaires dormiraient ou que l’autre derrière son micro serait trop bourré / jetlagué.

Ah et puis si vous voulez continuer l’aventure, il y a une deuxième partie à cet excellent dossier qui se nomme Les Oscars en Blu-ray (1946 – 1960) : L’âge d’or des Studios.

Continuer la lecture de Les Oscars en Blu-ray (1929 – 1945) : Les années rugissantes